DEHUMANIZE - Full of Hate

Chronique

Pochette de l'album Full of Hate par Dehumanize
  1. Full of Hate
  2. As Time Goes By
  3. The Undisvery Channel
  4. Get What You Deserve
  5. Too Late
  6. Till I Die
  7. Possess Me
  8. Raise Your Fist
  9. Too Early
  10. Beneath The Surface
  11. In My World

Site(s) du groupe :

MySpace de Dehumanize
Par Mindkiller

Publié le 17/03/2012

 

Il est de ces groupes dont l’histoire est chaotique malgré une volonté de bien faire les choses. Avec une valse des musiciens au sein du line up, pas toujours évident d’avancer et de faire des albums. C’est pourtant ce qu’arrive à faire Dehumanize (ancienne Human Dust) malgré une instabilité de line up certaine.

Formé en 2007, il ne reste du groupe originel que le bassiste. Tous les autres musiciens sont venus se greffer au groupe suite à des départs plutôt fréquent. Ça n’empêche pas le groupe de travailler d’arrachepied et de nous fournir depuis 2010 une nouveauté par an. A commencer par la démo, puis l’EP pour arriver à cet album intitulé Full of Hate. Il faut aussi savoir qu’un nouvel EP est en cours de mixage. Le groupe est donc prolifique malgré tout et semble néanmoins avoir trouvé la bonne combinaison de musiciens.

Mais qu’en est-il de leur musique ? Sur le papier, le groupe se définit comme un mélange de thrash, de death, de black et de progressif. On retrouve plus cependant les éléments death et thrash que le reste. Cela n’enlève pas la qualité des compositions présentées malgré un mix très sourd, lointain et garage. Peut être même un peu trop. Car on est obligé de pousser le volume pour bien écouter l’album et surtout pour tenter d’en profiter. Mais cette production ‘maison’ (pourtant faite à la MAI de Nancy) n’aide pas du tout le groupe. Car d’emblée, ce son crade, disons le, freine un peu notre ardeur. Les guitares sont trop en retrait par rapport à la batterie qui noie tout le mix et la voix qui, elle aussi, est bien en retrait. Tant pis, on écoute quand même et on apprécie tentant de faire abstraction de cet enregistrement qui ressemble à un truc fait live avec la sono et un boitier enregistreur.

Tout au long de l’album cependant le groupe montre sa rage, son envie de nous faire headbanger et de bien faire les choses. Pas de répit dans leur musique brute de décoffrage. Il manque peut être juste un peu de blast pour que le tout soit bien envoutant. Le titre Too Late par exemple embarque tout sur son passage (et sur certains passages on peut trouver les éléments black). Le son de la guitare est bien typé, ce qui change de pas mal de groupe ayant un son de guitare relativement équivalent d’uneformation à l’autre. Mais il faut cependant rester frileux quant à ce point, comme déjà dit, le mix n'aide pas le groupe. La voix est juste ce qu’il faut pour pas trop en faire non plus. Elle fait naturelle sans être sur jouée. Alors certes des titres ont des riffs de guitares qui peuvent sembler particulier sur un album typé death metal (Beneath The Surface avec son riff heavy) mais l’ensemble est tellement bien fait et construit qu’on en vient à regretter que l’album soit fini. Une mention particulière aux rares soli présents mais qui sonnent comme un electro choc quand ils se font jour (en particulier sur Too Early).

Au final donc, un album avec une production désastreuse qui dessert le groupe. Mais quand on a réussi à en faire abstraction, il s’avère que l’album est un bon album de death bien servi par des musiciens qui savent de quoi ils parlent. Un album à écouter et surtout un groupe qui doit montrer sa vraie puissance en live.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports