DEICIDE - In the Minds of Evil

Chronique

Pochette de l'album In the Minds of Evil par Deicide
  1. the Minds of Evil
  2. Thou Begone
  3. Godkill
  4. Beyond Salvation
  5. Misery of One
  6. Between the Flesh and the Void
  7. Even the Gods Can Bleed
  8. Trample the Cross
  9. Banished by Evil
  10. Kill the Light of Christ
  11. End the Wrath of God

Site(s) du groupe :

MySpace de Deicide
Par olivier no limit

Publié le 30/11/2013

Télécharger légalement

Allez ! Une petite tranche de metal violent. Du brutal death old shool qui vient de là, qui vient de la Floride. En un mot comme en deux DEICIDE vous en met plein la face avec leur affreux dernier né : « In the minds of evil ».

Tout est là pour faire grincer les dents des gens bien-pensant : son chanteur/bassiste, Glen Benton, s’affiche comme un sataniste et un anti christianiste. Il se fit dans son jeune âge, au fer rouge, une croix renversée sur le front.
Bref, perso, je me fous de ce genre de truc, vrai personnage ou individu créé de toutes pieces.Apparence ou conviction ? Je ne sais. Par contre musicalement, j’aime le growl de ce bonhomme. Ces « anciens » sont à ranger aux côtés de groupes comme DEATH ou CANIBAL CORPSE.

Bref, même si les frères Hoffman ont pliés bagage il y a presque une décennie, DEICIDE a encore des choses à dire. Kevin Quirion (guitare) remplace Ralph Santolla (ex Obituary), du coup il y a un petit quelque chose de différent, mais DEICIDE reste..DECIDE !

C’est du méchant, de sombre, du brutal. Entre de grosses rythmiques avec un petit feeling parfois thrashy, des riffs death en veux-tu en voilà, des blast beat, cette grosse voix growl, ces tempos mediums, ses refrains en forme de messages de rébellion, et ces ….satanés solos qui te rentrent dans le lard, le tout empaqueté dans un mix moderne et puissant, tu ne peux te dire qu’une chose : comme le thrash revival, et bien le death n’est pas près de mourir, car cet album est bon !

Efficace, inspiré, pas gentil du tout, de quoi vous précipiter dans les affres de l’enfer bandes de mécréant s ! (je plaisante). Par contre leur musique n’est pas de la rigolade il y a parfois des moments comme la fin de « Between The Flesh And The Void » où tu as l’impression d’être précipité dans les abysses. Après, même si on peut noter de temps à autre quelque ressemblance pour certains titres et refrains, leur death n’en demeure pas moins un de ceux qui compte.

Me suis repassé un bon nombre de fois des morceaux comme : Godkill,. Misery of One,Between the Flesh and the Void,Even the Gods Can Bleed, Trample the Cross, et ne m'en suis toujours pas lassé.

Un bon cd de death!

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports