DESTRAGE - The King Is Fat'N'Old

Chronique

Pochette de l'album The King Is Fat'N'Old par Destrage
  1. Double Yeah
  2. Twice the Price
  3. Jade's Place
  4. Neverending Mary
  5. Back Door Epoque
  6. Smell You Later Fishy Bitch
  7. Collateral Pleasure
  8. Home Made Chili Delicious Italian Beef
  9. Tip of the Day
  10. Panda Vs Koala
  11. Wayout

Site(s) du groupe :

MySpace de Destrage Site web de Destrage
Par olivier no limit

Publié le 16/11/2010

Télécharger légalement

NOTE:3.5 / 5

(Style : alternative modern métal) J’avais été scié par le précédent album du groupe italien Destrage, qui avec « Urban being » m’avait asséné une grande claque.

Qu’en est il de leur nouveau né « the king is fat’ n’ old » ?

Toujours cette technicité, cette virtuosité aussi bien dans l’exercice de leurs instruments que dans la nomenclature de leurs morceaux. Ca virevolte, change, tressaute, tout en gardant la trame d’un métal aux refrains que l’on retient.

Toujours ce bouquet de voix passant du guttural au chant à la « linkin’ park version hurlée », toujours ce mélange de riffs allant du death au thrash et flirtant avec le metalcore, le tout avec un soupçon de prog. Sauf que là, il y a deux éléments en plus par rapport à leur précédente production. D’abord le coté metalcore (voix furieuses / voix claires) s’est nettement renforcé sur cette album (neverending mary), et même si c’est bien fignolé, vraiment bien fait, à la longue cela peut décevoir ou en lasser certains.

Ensuite, il y a un peu plus de rock. Que ce soit "jade's place" avec son coté glam rock dans le chant ou "wayout" , sertie d’un passage guitare assez fou via Van Halen. Là c’est pas mal du tout, on pourrait même en rigolant dire qu’ils ont inventé le glam rock technique en écoutant "jade's place".

Pour le reste, toujours ce don pour concentrer en un seul titre pas mal d’influences diverses, qui sonnent modernes, tout en étant à la fois rageuses, mélodieuses et ciselées. On passe de la douceur à l’électricité sans que l’on s’y attende.

Ils ont commencé fort avec leur précédent album, et là, ils s’en sortent avec les honneurs. Mais il ne faudrait surtout pas que pour leur prochain méfait, ils perdent leur marque de fabrique et tombent un peu plus dans le metalcore. En résumé, j’ai bien aimé cette galette, grâce à sa vivacité artistique, mais je lui préfère son précédent. Peut être est ce du au fait que l’effet de surprise soit passé.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports