DEUS IGNOTUS - Procession of an Old Religion

Chronique

Pochette de l'album Procession of an Old Religion par Deus Ignotus
  1. Intro
  2. Dogmatheist
  3. Seven Tongue Encapturement
  4. Blood of the Apostles
  5. Putrid Empire

Site(s) du groupe :

Site web de Deus Ignotus
Par Mindkiller

Publié le 29/08/2014

 

Deus Ignotus est un groupe qui malgré un seul album à son actif commence à percer dans son pays. Fort de deux démos et d'un split avec Abnorm, le groupe sort son premier full lenght en 2012. Après un contrat avec Forever Plagued Records, le groupe nous revient avec un maxi d'environ un quart d'heure d'écoute.

Qu'en est-il exactement de ce maxi. Tout d'abord, vous devez savoir que nous n'avons pas du black à proprement parler, mais plus un blackened death lourd et malsain. Alors certes, pour les oreilles non initiées, le maxi peut semble un peu brouillon tant il est plein de hargne à tous les niveaux. Le solo de Putrid Empire par exemple nous le prouve sans aucune peine. Mais ne brûlons pas les étapes. Après une intro quelque peu classique (une voix d'outre tombe sur fond de clavier) le groupe entame sa boucherie dès Dogmatheist. Même si l'intro au titre se veut calme mais malsaine. C'est le maître mot de ce maxi d'ailleurs. Malsain. Il est cependant dommage qu'aucun titres ne sortent vraiment du lot. Peut être le dernier par sa partie totalement "brouillonne" dans l'approche. Et encore, ça reste à l'image de ces quatre titres présentés (hors intro). Alors certes, si on tend l'oreille on décèle les mélodies mais elles sont loin. Heureusement que le chant rattrape un peu le tout.

Mais ce qui dessert le plus ce MCD reste la production. Si l'intro se veut très propre, le reste est brouillon et il faudra augmenter le volume pour déceler certaines choses. On sent un mix avec la méthode des "potars toutafon" pour le mix de l'album. Ce qui nuit passablement à l'écoute de ce genre de musique. Car il est certain que les idées ne sont pas mauvaises musicalement parlant. Elles sont juste desservies par la production. Alors je vous vois venir, nous avons ici affaire à du black extrême, donc la production se doit d'être un poil crado pour coller à l'esprit. Et vous avez parfaitement raison. Sauf que là, dans ce cas, c'est juste brouillon. L'exemple qui illustre parfaitement ça reste le titre Blood of the Apostles dont l'intro est très dure à suivre. C'est comme si deux musiques ne collant pas totalement entre elles avaient été superposées.

C'est donc un maxi à réserver aux puristes du genre que les grecs de Deus Ignotus ont sorti. Un MCD très difficile d'accès pour le néophyte et qui ne plaira qu'à une certaine frange des metalheads les plus extrêmes. Une chose reste cependant certaine, ce groupe est un groupe de live. Sur CD ça ne rend rien.

factbox 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports