DIABLO SWING ORCHESTRA - sing-along songs for the damned and delirious

Chronique

Pochette de l'album sing-along songs for the damned and delirious par Diablo swing orchestra
  1. A Tapdancer's Dilemma
  2. A Rancid Romance
  3. Lucy Fears the Morning Star
  4. Bedlam Sticks
  5. New World Widows
  6. Siberian Love Affairs
  7. Vodka Inferno
  8. Memoirs of a Roadkill
  9. Ricerca Dell’anima
  10. Stratosphere Serenade

Site(s) du groupe :

MySpace de Diablo swing orchestra
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 05/11/2009

 

(Style ? voir chronique) S.V.P surtout lisez cette chronique si vous aimez une musique originale ou du moins qui sort de l’ordinaire.

Cela fait deux jours que j’ai reçu le nouvel album de Slayer, des mois que j’attendais cela. Et pourtant depuis pas mal de temps je me repasse « sing along songs for the damned and delirious » dernier cd du groupe suédois Diablo swing orchestra et je n’arrive pas à en sortir. Du coup, l’album des thrasheurs de l’extrême reste en carafe ; impensable mais vrai !

Le style de ce combo ? Du jazz américain des années 40 sur " a tapdancer's dilemma". Une sorte de tango sur " a rancid romance". De la guitare seiche sur " memoirs of a roadkill", Une bande son style « famille Adams » sur "lucy fears the morning star". Des voix d’opéra / opérette, dont une féminine et une masculine, grave, le tout chanté avec un humour qui tourne parfois au déjanté. Et encore je raccourci, je résume leur musique car au sein d’un même morceau ils passent pas mal de styles en revue.

Les instruments ? Du violoncelle sur une majorité de titres, des cuivres multiples, de la guitare manouche : ces mecs savent jouer de tout .

Et le metal là dedans me direz-vous ? Et bien il est présent par le biais d’une grosse guitare cuirassée de metal, un bon duo "basse / batterie" qui se fond au tout et du coup rallie dans la même cour amateur de musique grand ensemble et dingue de son musclé. Du coup "lucy fears the morning star", "bedlam sticks", prennent des allures de System of a down quand ces dernier partent dans des délires opéra pendant quelques secondes, sauf que là cela dure plus longtemps ; Un coté Apocalyptica pour l'apport du violoncelle (stratosphere serenade), une sorte de rock/metal sur "riceca dell'anima ".

Musicalité, mélange et un don certain pour créer des ambiances particulieres.

Bref, des martiens qui se permettent de fondre en un même creuset des instruments et des genres plutôt antagonistes. Ils ont du talent et j’espère qu’ils feront parler deux dans les mois qui suivent car se qu’ils font n’est pas donné à tout le monde.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports