DIVE YOUR HEAD - Le prix du sang

Chronique

Pochette de l'album Le prix du sang  par DIVE YOUR HEAD
  1. Les rois perdus
  2. Avaritia
  3. Luxuria (feat. LeXA)
  4. Gula
  5. Superbia
  6. Ira
  7. Post mortem
  8. Invidia (feat. Kevin Fauvel, Maxime Keller)

Site(s) du groupe :

Site web de DIVE YOUR HEAD
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 02/09/2016

Télécharger légalement

« Le prix du sang » par DIVE YOUR HEAD. En ces temps de folie, voilà un titre qui revêt une tonalité particulière, mais là il ne s’agit que de musique et de mots en français. Entre parenthèse, ce groupe originaire de Sens dans l’Yonne, se cherche d’ailleurs un batteur, Amaury venant de les quitter ce qui est bien dommage vu la frappe du monsieur. Envoyé par DOOWEEt, leur bio dit d’eux qu’ils s’inscrivent dans la vague du nu-metal du nouveau millénaire.

Comme références on cite des groupes tels que STRAY FROM THE PATH. Perso je m’étais mis ce cd 8 titres de côté, puis les vacances ont passées et j’avais envie de gros son, du coup dans ma petite tête je n’avais retenu que l’appellation nu metal et je ne m’imaginais pas ce qui allais suivre. Alors bon autant vous prévenir, rien de novateur dans cette rondelle qui va à l’essentiel, c’est du déjà vu via les 90’ sauf que….ça bastonne bien ! Servi par un son un peu brouillon sur les bords, comme on aime, bourré d’un groove certain sur des morceaux comme « les rois perdus », il y a un peu de nu metal, mais aussi du hardcore, du metalcore dans sa meilleure expression. Chant H & C qui peut passer dans certains titres comme « luxuria » ou « post mortem » de la voix claire à celle hurlée comme peux le faire SLIPKNOT ou HE IS LEGEND en quelques mots.

Les morceaux ne durent pas des plombes, mais en trois quatre minutes ils vous balayent honorablement les oreilles. Pouvant mettre de la mélodie tout en restant un peu sale sur les bords, j’ai craqué sur « luxuria » avec son riff heavy qu’aurait pu pondre BLACK SABBATH, le genre de plan un milliard de fois usité mais qui fait toujours son effet. Il y a dans leur musique une sorte de rage désenchantée peut être un peu juvénile mais n’allez pas me dire que les metalleux ont oubliés leurs adolescence au niveau de la rébellion et de l’impulsivité. Cela se passe ici et maintenant et même s’il y a quelques petites imperfections au niveau de la voix, il se dégage du tout une larme un peu naïve qui a le gout du sang. J’aime bien surtout que c’est dans la langue de Molière et que quand ils éructent leur musique ils ne font pas semblant.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports