DOWN - Down IV - Part 2

Chronique

Pochette de l'album Down IV - Part 2 par Down
  1. Steeple
  2. We Knew Him Well
  3. Hogshead/Dogshead
  4. Conjure
  5. Sufferer's Years
  6. Bacchanalia

Site(s) du groupe :

Site web de Down
Style : voir chronique
Par Flying Shark

Publié le 06/06/2014

Télécharger légalement

Down, groupe qui ne sortira désormais plus que des EPs si l'on en croit leur leader Phil Anselmo. Car oui, selon ce dernier le CD est un format dépassé et l'avenir appartiendrait donc aux EPs. Qu'est-ce que cela signifie ? Qu'il y aura donc peu de chansons par sortie mais que l'on peut aussi espérer de nouveaux EPs dans des délais moins espacés que si le groupe avait continué au format "classique" ou plus élaborés.

Phil Anselmo est un peu le mec qui fait tout et rien depuis la fin de Pantera, dix millions de side-projects, des présences à peu près partout au point que Ben Barbaud avait envisagé de lui confier la programmation de la Valley au Hellfest sur une journée pour 2014 sans que cela n'ait finalement pu se faire. En attendant, l'intéressé a tout de même ajouté que Phil était là chaque année, qu'il trouvera bien une raison de revenir les années suivantes et qu'il sera acceuilli avec plaisir. Bref, le Hellfest et Phil Anselmo, une belle histoire d'amour ! Mais parlons un peu de ce Down IV- Part 2 pour le moment.

Au niveau de la musique, ça reste fidèle à ce que le groupe a toujours eu tendance à faire : un bon gros sludge grassouillet à influences à la fois heavy et stoner avec quelques petites touches qui rappellent que la Louisiane n'est pas loin. Alors forcément, le son est bon, la prod suit puisque depuis le temps l'équipe a eu de quoi être rôdée. Par contre ça manque un peu d'innovation cette affaire. Le rendu est indubitablement efficace, la patte Down est propre mais à mon goût trop ressentie. L'intérêt d'avoir une carrière et une popularité telle que celles de membres du groupe est de justement pouvoir se permettre des folies et des tentatives que l'on n'aurait pas entreprises quelques années en arrière. Quand des groupes comme Periphery arrivent à sortir trois EPs en un an et chacun avec une évolution sonore importante, il est dommage et constater qu'un groupe constitué de musiciens ayant plus de trente ans de carrière ne soit pas capable de réaliser la même chose.

Alors certes, les solos sont accrocheurs, l'ambiance générale ressort très bien, mais il manque quelque chose pour que l'on puisse être totalement conquis. Quelques prises de risques seraient bienvenues pour compléter le travail d'une formation dont le potentiel n'est pourtant plus à démontrer.

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports