DREAM THEATER - Breaking The Fourth Wall

Chronique

Pochette de l'album Breaking The Fourth Wall par Dream Theater
  1. The Enemy Inside
  2. The Shattered Fortress
  3. On the Backs of Angels
  4. The Looking Glass
  5. Trial of Tears
  6. Enigma Machine" (solo de batterie par Mike Mangini)
  7. Along for the Ride
  8. Breaking All Illusions
  9. The Mirror
  10. Lie
  11. Lifting Shadows Off a Dream
  12. Scarred
  13. Space-Dye Vest
  14. Illumination Theory
  15. Overture 1928
  16. Strange Déjà Vu
  17. The Dance of Eternity
  18. Finally Free

Site(s) du groupe :

Site web de Dream Theater
Par Flying Shark

Publié le 13/12/2014

 

Dream Theater, on aime ou non, mais ils sont là depuis un moment et ce DVD semble confirmer qu'ils n'ont pas pour projet de prendre leur retraite de sitôt. Alors oui, si certains comme Portnoy ont préféré quitter le navire, d'autres comme Petrucci s'accrochent fermement au projet et semblent être capable de l'emmener toujours plus loin, à grand renfort d'une virtuosité qui fera pleurer les trois quarts des musiciens regardant ledit DVD.

Car sur ce Breaking The Fourth Wall, on est en mesure de se rendre compte du talent qui est celui des zicos présents. John Petrucci astique avec une telle précision son manche (Ouais, je ne pouvais pas la rater celle-là. Pardon famille tout ça.) qu'il en est parfois difficile de comprendre comment un tel niveau a pu être atteint sans devenir fou à force d'heures de travail acharnées. Jordan Rudess (claviers) n'est pas en reste également puisqu'il prend un malin plaisir à faire varier les sonorités employées, à aligner un nombre de notes à la minute affreux que même Petrucci semble avoir un peu de mal à suivre par moments. John Myung (basse) est peu présent sur les vidéos, mais à chaque apparition, vous pouvez être certains qu'il sera en train d'aligner des plans à se flinguer sur les câbles de télésiège que comporte son instrument. Le batteur, certes excellent, est le seul qui fait douter du fait de sa propension à frapper nettement trop fort, notamment lors des solos de guitare. Enfin, James LaBrie (chant) est plus difficile à évaluer étant donné que depuis son accident, une partie de son potentiel a été perdue même s'il demeure tout à fait honorable compte-tenu de ces circonstances.

Que dire du show en lui-même, des lumières bleues partout (SOUS L'OCÉÉÉÉÉÉAAAAAAAAAAAN), une salle plus que grandiose, et bien entendu un son qui n'est pas en reste. Bref, deux heures de spectacles d'une grande intensité qui confirment qu'un concert tel que ceux de Dream Theater est un événement en soi et mérite amplement le déplacement, même s'il y a de bonnes chances qu'en ressortant vous ayez envie d'arrêter la musique pour de bon. La prestation est superbe, sans erreurs et ne vole clairement pas son public tant par la setlist que par la durée du show. Même visuellement le DVD s'avère intéressant pour peu qu'on se laisse prendre un minimum dedans.

C'est donc tant un plaisir auditif que visuel et nul besoin d'être fan de progressif pour pouvoir l'apprécier, ce qui est à mettre au crédit du groupe étant donné son répertoire pas forcément évident à adapter pour les masses. Du bon travail de la part d'un groupe qui confirme n'avoir plus rien à prouver.

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports