DREAMCATCHER - Emerging From The Shadows

Chronique

Pochette de l'album Emerging From The Shadows par Dreamcatcher
  1. The Soul Can't Rest
  2. TRUSTN01
  3. Into The Light
  4. How Much I Miss You
  5. People of Darkness
  6. No Way Out
  7. Fire & Ice
  8. I Will Spit On Your Grave
  9. How Much I Miss You (accoustic version)
  10. Redemption

Site(s) du groupe :

MySpace de Dreamcatcher Site web de Dreamcatcher
Par Mindkiller

Publié le 21/03/2012

 

Que de temps il aura fallu à Dreamcatcher pour nous sortir son premier album. Articulé autour de Chris Garrel le groupe se veut des influences de Megadeth, Iron Maiden ou Iced Earth. Formés en 2001, il faudra attendre 2006 pour le premier EP 4 titres et ce début d’année 2012 pour le premier effort full lenght intitulé Emerging from the Shadows.

Quand on se revendique d’influences telles, il faut tout de même avoir les cojones (ou le talent) qui va avec. Avec une introduction qui emballe l’auditeur, la suite fait plutôt effet de pétard mouillé. En effet ce The Soul Can’t Rest n’est tout bonnement pas le bon titre pour ouvrir l’album. Un titre trop « quelconque » avec cette foutue patte trop frenchy qui ne sied pas du tout au metal actuel, même quand on fait dans le old school. Alors ne vous méprenez pas. Je suis ravi d’entendre du Warning, Sortilège ou autre Vulcan de temps à autre. Mais on sent que le leader du groupe est resté figé dans cette époque avec cette façon de composer qu’avaient les français de l’époque. La réelle intro du titre est plate, molle et sans aucun effet de surprise. Peut être cela est-il dû à un mix plutôt mauvais. Mais la déception continuera pour moi, grand fan de comics et du film tiré d’un en particulier : The Crow. Dans ce titre, certainement un hommage à la mythologie de ce bouquin, tout un couplet est carrément un plagiat (en anglais) de ce que, si vous avez vu le film, dit la gamine au début de l'adaptation de Proyas. Niveau inspiration on repassera donc.

Les musiciens ne sont cependant pas mauvais, le soliste en particulier. Même si le style est très académique, il envoie et peut plaire. Les solis manquent par contre cruellement d’émotions sur les quatre premiers titres, restant simplement du déboulage de gamme à vitesse rapide. Le chanteur, sans être mauvais, ne restera pas dans les plus grands chanteurs du genre. Le fait qu’il chante en anglais avec cette diction très française aurait tendance à, malheureusement, rendre les paroles un peu comiques alors qu’elles sont plutôt dans les propos grave. Paradoxalement, c’est sur le titre où les musiciens officient leurs meilleures prestations (How Much I Miss You) que le chanteur livrera sa plus mauvaise interprétation en anglais (écoutez la façon dont il dit How much i miss you et vous comprendrez tout). Dommage car les compos, sans révolutionner le genre, bien au contraire, aurait pu être sympa. Mais ce mix sans profondeur et les défauts énoncés font que ça prend très mal. Quand on voit Chris Garrel acteur de la scène metal depuis 3 décennies (sur la bio fournie) on est en droit de s’attendre à du old school lêché et soigné (façon Evil One). Cependant les défauts sont trop présents sur cet album. Les bonnes idées sont sabordées par un chant déjà trop mis en avant et un son de guitare qu’on penserait trop compressé… bref, le mix ne sert pas l’album comme déjà dit.

Il va falloir donc un peu plus de travail pour que le groupe décroche vraiment un coup de cœur de votre serviteur. On aurait presque l’impression d’écouter un tout jeune groupe sortant ses premières démos. Il y a certainement un gros manque de moyens financiers quant à la réalisation de l’album. C’est dommage car le groupe possède un potentiel (le bassiste fait des miracles) mais carrément peu exploité au sein de cet album. Un premier jet peu concluant donc qui frise la caricature du genre (paroles comprises).

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports