DRUDKH - Eternal Turn Of The Wheel

Chronique

Pochette de l'album Eternal Turn Of The Wheel par DRUDKH
  1. Eternal Circle
  2. Breath Of Cold Black Soil
  3. When Gods Leave Their Emerald Halls
  4. Farewell To Autumn’s Sorrowful Birds
  5. Night Woven Of Snow, Winds And Grey-Haired Star

Site(s) du groupe :

MySpace de DRUDKH
Par Dzo

Publié le 27/02/2012

Télécharger légalement

Drudkh est un groupe de Pagan/Black ukrainien existant depuis le début des années 2000. On y retrouve dans cette formation deux anciens membres d’Hate Forest aujourd’hui dissout, à savoir Thurios et Roman Saenko. Le groupe a signé chez Season Of Mist en 2008, délaissant ainsi Supernaturel Music, avec qui le groupe traçait sa route depuis le début de leur carrière.

En dix ans d’expérience, on peut dire que le groupe n’a clairement pas chaumé. Une dizaine d’albums à leur actif, Drudkh maintient une cadence de sortie d’albums assez impressionnante.

Connaissant surtout les premiers opus de la formation, à savoir ‘Forgotten Legends’ et ‘Autumn Aurora’, dès la première écoute, ‘Eternal Turn Of The Wheel’ m’a d’emblée séduit. Je ne me suis pas senti déstabilisé par un quelconque changement musical qui aurait pu opérer au fil des années, comme c’est bien souvent le cas pour des groupes, se cherchant et donnant fréquemment des résultats peu convaincant.

Il y a toujours ces ambiances forestières et épiques; on y entend un blizzard souffler dans les régions boisées d’Europe de l’est, comme on pouvait le retrouver sur ‘Dark Medieval Times’ de Satyricon, première ère du groupe. Quant aux passages acoustiques, ils apportent une froideur et une mélancolie supplémentaire à l’atmosphère générale.

J’imagine que la version vinyl, avec le son plus brut, accentue d’avantage l’ambiance ‘forest’ procuré par ce nouvel arrivant. C’est pour cela que j’aime ce support, typiquement pour ce genre d’albums, où tout l’univers de Drudkh prend son sens, où la musique prend aux tripes, et vous donne ce sentiment de nostalgie, de misanthropie et d’invincibilité.

Cinq chansons composent ce nouvel opus, et mis à part l’intro, chaque morceau dure entre huit et dix minutes, comme nous l’a désormais habitué le groupe. ‘Breath Of Cold Black Soil’ est tout simplement une grosse claque dans la gueule. La recette habituelle de Drudkh est là: guitares lancinantes, ambiances froides, épiques et mystérieuses.

Le jeu de batterie se veut plus percutant que sur les premiers opus (Notamment ‘When Gods Leave Their Emerald Halls’), alternant passages rapides, variés et mid-tempo, ce qui n’était pas le cas sur ‘Forgotten Legends’, où l’absence totale de blast était notable par exemple. Coté mixage, il est parfait et permet d’apprécier pleinement le travail fournit sur cette galette.

Toute cette combinaison d’éléments sont en parfaite symbiose avec l’état d’esprit du groupe, qui reste à peu de choses prêt, inchangé depuis leurs débuts.

A travers ce nouvel album, Drudkh arrive une fois de plus à nous faire voyager dans les forêts brumeuses d’Europe de l’est au travers de riffs longs et hypnotiques.

Et même si la discographie des ukrainiens reste globalement sur une même lignée, elle ne devient pas ennuyeuse pour autant. Le groupe persiste dans une voie qu’il maîtrise de mieux en mieux au fur et à mesure des albums, ‘Eternal Turn Of The Wheel’ en est le parfait exemple. Là où beaucoup de groupes se plantent, Drudkh excelle. Un opus riche en émotion qui ne décevra pas les amateurs de Black atmosphérique.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports