DYING FOETUS - Wrong One to Fuck With

Chronique

Pochette de l'album Wrong One to Fuck With par DYING FOETUS
  1. Fixated on Devastation 04:05
  2. Panic Amongst the Herd 03:18
  3. Die with Integrity 05:14
  4. Reveling in the Abyss 06:29
  5. Seething with Disdain 05:33
  6. Ideological Subjugation 05:19
  7. Weaken the Structure 05:01
  8. Fallacy 04:30
  9. Unmitigated Detestation 05:20
  10. Wrong One to Fuck With 04:52
  11. Bonustrack : Induce Terror

Site(s) du groupe :

Site web de DYING FOETUS
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 26/06/2017

 

Et pour vous ma petite dame se sera quoi ? Le dernier DYING FOESTUS, mon petit monsieur, celui qui s’appelle « Wrong One to Fuck With ». Et oui 5 ans après « Reign Supreme », la bande à John Gallagher est de retour, et on peut dire de suite que cette galette est efficace, inspirée, jouissive pour peu, bien sûr, que l’on soit fan de cette musique de taré !

 

Alors pas de surprises, de prises de risques, DYING FŒTUS fait du DYING FŒTUS. Après quand je dis qu’ils n’y pas de prise de risque jouer comme ils le font est déjà une manière de faire de la haute voltige sans filet, car leur death brutal est vraiment très agressif mais…. pas que cela. Déjà on sent un groupe cohérent dont le line up n’a pas changé depuis 10 ans. En plus quand il s’agit d’un power trio, ce genre de formation musicale donne sa puissance au maximum ; là c’est une certitude, une évidence vu ce qu’ils nous envoient dans les oreilles. L’agressivité est au coin du bois. Growls gras, profonds aux contours porcins, section basse /batterie qui change continuellement de tempos comme un fou peut changer d’humeur quand il est « parti ». Et puis ses rythmiques, grasses elles aussi, musclées qui peuvent donner du groove, mais plus souvent du death assassin, du thrash (Ideological Subjugation, Wrong One to Fuck With), du hardcore (Weaken the Structure).

 

Mais là-dedans, derrière la devanture hautement coléreuse, il y aussi une vraie recherche technique, eh oui, plus d’ailleurs que pour « Reign Supreme ». Parties de guitares lumineuses et virtuoses qui viennent lier deux plans, aspect prog un peu fou (Second Skin), et puis bien sûr un death aux multiples conjugaisons, aux paysages changeants au sein d’un même titre. C’est sûr ce n’est pas la classe identique d’un SUFFOCATION, mais leur rage frontale est loin d’être celle d’un primaire, il y a de la matière dans leur jeu. Alors sans surprises mais bourré de ressort et d’inspiration, même si mon voisin qui déteste le brutal me demande comment je peux écouter cette musique. Histoire de gout Monseigneur, euh mon Saigneur ! Les « habitués» devraient y trouver quelque plaisir auditif.

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports