EIGHT SINS - Serpents

Chronique

Pochette de l'album Serpents par EIGHT SINS
  1. Where Is Your God 01:59
  2. Poisoned 03:07
  3. Vultures 02:59
  4. Filled with Hate 04:42
  5. Ten Years 02:51
  6. Serpents 02:49
  7. Wreck of the Empire 03:12
  8. I'm What I Fear 02:29
  9. Stand Alone 02:47
  10. Beers & Moshpit (Swine Punch Cover) 01:27

Site(s) du groupe :

Site web de EIGHT SINS
Par olivier no limit

Publié le 25/08/2017

Télécharger légalement

« Serpents » du groupe de hardcore EIGHT SINS. Bien que sorti en 2016, le label DOMINO MEDIA GROUP me l’a envoyé il y a quelques semaines, certainement pour une relance. Alors quoi dire d’eux, si ce n’est qu’on est en plein dans du pur et vrai comme il en pousse tant de l’autre côté du Rhin. Troisième album au compteur avec en sus un slipt « Blood of Revenge ».

 

Quant à la musique les puristes seront ravi : du H&C légèrement mâtiné de metal, à commencer par des rythmiques à la tournure légèrement thrash (Poisoned). Ils privilégient comme le veut le genre des tas de brisures de rythmes où l’on passe de pulsations lourdes et lentes assez proches des breakdowns sans en être vraiment (Filled with Hate), à des beats vraiment énervés .Mais même dans leurs temps lourds (Wreck of the Empire) la batterie piaffe d’impatience, nerveuse et excitée. La guitare par, quand elle n’est pas en mode rythmique, dans des riffs inquiétants à souhait, qui sans être du death en possède la charge affective particulière. Et l’album se termine sur « Beers & Moshpit », un cover d’un groupe nommé SWINE PUNCH et là un aspect punk prend le relai.

 

Alors chroniquer un album de hardcore est un peu comme quand on discute grind, voire death brutal. Pour un non initié les morceaux se ressemblent les uns des autres, par contre pour celui qui aime, on dira que ce genre de musique joue plutôt sur la pulsion que sur la mélodie, le tout assorti d’un maximum d’énergie « bulldozer, ce qui est le cas ici. Le genre de musique qui se vit sur scène. Et puis ce qui me plait ici, c’est qu’ils sont...Français et ne sont pas légion à jouer ce genre de musique à l’ancienne. On est plutôt balèze quand il s’agit de punk rock à la TAGADA JONES mais pour le hardcore pur et dur c’est moins le cas. Du coup j’ai apprécié la démarche de ce groupe qui sait balancer ses titres comme on crache des pamphlets incendiaires. Et là, dans la violence, cela reste de la musique et c’est bien mieux comme cela !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports