ELUVEITIE - Origins

Chronique

Pochette de l'album Origins par Eluveitie
  1. Origins
  2. The Nameless
  3. From Darkness
  4. Celtos
  5. Virunus
  6. Nothing
  7. The Call of the Mountains
  8. Sucellos
  9. Inception
  10. Vianna
  11. The Silver Sister
  12. King
  13. The Day of Strife
  14. Ogmios
  15. Carry The Torch
  16. Eternity

Site(s) du groupe :

Site web de Eluveitie
Par Mindkiller

Publié le 28/08/2014

Télécharger légalement

C'est avec une rigueur quasi métronomique qu'Eluveitie nous revient cette année pour sortir son nouvel album. Depuis ses débuts, le groupe a sorti un nouvel opus tous les deux ans (ou presque, un supplément se glissant en 2009 dans leur discographie). Cependant nous sommes en droit de nous demander si autant d'efforts en si peu de temps ne vont pas finir par essoufler le groupe. Certes leur renommée scénique n'est plus à prouver, leur show au HellFest en attestant. Mais la qualité des albums est-elle toujours au rendez-vous. Pire encore pour tout groupe, ne resterait-il pas à stagner, se reposant sur ses acquis un peu à l'image d'un Arch Enemy qui depuis 2005 nous sort systématiquement le même album, les arrangements changeant juste légèrement.

Autant l'admettre tout de suite, sorti des titres les plus connus des suisses, je ne connais pas énormément la discographie du groupe. Je l'ai survolé appréciant les morceaux, mais sans en faire mon groupe de chevet. Pourquoi faire la chronique de ce nouvel album alors? Tout simplement parce que j'ai trouvé le groupe hallucinant d'énergie et de fougue sur les planche de la Temple lors de leur passage clissonnais et que je voulais partagé mes impressions avec le lecteur. Et force est de constater qu'à la première écoute l'album est plutôt plaisant. Peut être un peu linéaire mais facile d'accès et très entrainant. L'équilibre entre les instruments folkloriques et les rythmiques plus lourdes se fait parfaitement sentir.Cependant un titre me fait tiquer. Celtos : pourquoi faire une redite de ce qu'ils ont déjà fait avec Inis Mona par exemple ? Car ce titre est un medley réarranger façon folk metal des titres Tri Martolod et Les Filles des Forges. Et au final cette impression de constance depuis quelques albums reste. Alors oui, c'est bien produit, c'est bien écris, ça reste du Eluveitie, mais malheureusement le groupe ne surprend plus. Les titres seront sympa pour qui découvre le groupe mais manque d'originalités. Il est clair qu'arrivé à ce stade de la carrière d'un groupe, le public est très demandeur d'originalité et à la fois de linéarité avec ce qu'ils avaient fait la première fois. Malheureusement la partie originalité n'est pas là. Alors certes des titres comme Inception vont mettre à mal ce que je viens de dire (le titre est à la limite du death black mélodique par certains plans). Mais ils ne sont pas légion sur cet album.

Ce qui rend l'album nettement plus intéressant est son concept. Car oui, nous avons ici un concept album autour de la mythologie celte, de la spiritualité autour des divinités et aussi de la place de Sucellos (dieu de la vie, de la mort, des récoltes et du climat). D'ailleurs Sucellos est le coeur de l'album. D'abord il est le titre clôturant la première moitié de l'album. Ensuite il est aussi représenté sur l'artwork de l'album. Le marteau étant un de ses attributs que ce soit dans les peintures ou sculptures qui le représentent. Ce qui est étonnant autour de ce concept est qu'il ne se centre pas que sur un pan de la culture celte, mais s'articule sur plusieurs choses. Certes Sucellos reste dans une position centrale, mais le titre King fait référence à un chef gaulois ayant vécu autour de 600 ans avant Jésus Christ. Encore une fois la culture gauloise est brossée de manière assez large par le groupe. Seulement plusieurs thèmes y sont présent au lieu de ne se focaliser que sur un seul. En tout cas il ravira les amateurs de mythes et légendes antiques.

Si l'avis sur la musique est plutôt mitigé, la production, elle, se veut impeccable. Certes le groupe nous a habitué à une production propre, nette et tranchante. Ici encore rien n'est à jeter. La balance entre le côté virulent de la musique (s'inspirant de plus en plus du death nordique pour les parties metal) et la mélodie feutrée des instruments folklorique est très bien réalisée, ce qui aide à vraiment bien digérer l'album. Il est juste dommageable que cet album soit une demi satisfaction quant à ce qui est présent en terme de musique. Non pas que ce soit mauvais, mais juste un peu convenu...

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports