ENFORCER - Death By Fire

Chronique

Pochette de l'album Death By Fire par Enforcer
  1. Bells of Hades
  2. Death Rides That Night
  3. Run For Your Life
  4. Mesmerized By Fire
  5. Take Me Out Of This Nightmare
  6. Crystal Suite
  7. Sacrificed
  8. Silent Hour / The Conjugation
  9. Satan

Site(s) du groupe :

MySpace de Enforcer
Par Mindkiller

Publié le 11/06/2013

Télécharger légalement

En 2004, Olof Wikstrand pose des démos sur le net de ce qu'il est capable de faire en vue de monter un groupe. Enforcer nait de cette façon. L'année suivante ils sortent leur première démo Evil Attacker qui leur offre leur premier contrat. Ainsi Into The Night (2008) se voit signé chez Heavy Artillery Records, un label qui a dans son écurie de très bons combos comme SpellCaster ou encore The Sign Of The Jackall. Mais le groupe voit plus loin, et pour l'album Diamonds de 2010, c'est avec un contrat chez Earache Records qu'ils tourneront. Nous voici en 2013. Le groupe gagne en poids à travers le monde en ouvrant pour de nombreux groupes prestigieux (dont Iced Earth). C'est donc tout naturellement qu'ils sont approchés par Nuclear Blast pour signer ce troisième album. Un contrat qui voit une certaine consécration pour le groupe et qui montre qu'il est là pour durer. Et pour les mauvaises langues, figurer sur un catalogue d'un label mainstream ne signifie pas metal mercantile, loin s'en faut. Du moins pas dans le sens ou nous l'entendons (loin donc du metalcore et des guitares ultra lourdes et saccadées).

Au sein de cet album, les recettes ne changent pas vraiment, nous délivrant ce que l'on pourrait appeler un "New New Wave of Heavy Metal". Nouveau ? Pas vraiment. On sent que ces vikings ont grandis en écoutant les fleurons du heavy britannique et en particulier avec des groupes comme Iron Maiden ou Def Leppard (période High'n'Dry). Cependant loin sont les plagiats. Au contraire tout en donnant clairement un hommage à ces groupes qu'ils affectionnent, Enforcer nous livre un troisième album qui pourrait bien s'avérer être le meilleur de leur discographie. Car même si Hell of Hades se veut être une intro des plus classiques, le titre réel ouvrant l'album donne déjà la première claque. Riff ravageur, guitares qui sonnent très 80's et à la fois modernes ! Mais sans pour autant sombrer dans les micros sans âmes que sont les EMG que tout le monde possède. Non, les guitares claquent, le son y est haut et surtout on sent le micro passif. C'est presque comme si on était retourné à l'ère de l'enregistrement analogique. Et tous les titres s'enchainent en nous délivrant de belles pépites. Comme Mesmerized By Fire morceau dont un clip sera extrait. Un titre accrocheur aux mélodies qui se retiennent tout aussi bien que le refrain. Il en ira de même pour Take Me Out Of This Nightmare peut être un peu moins "énergique" mais tout aussi bon avec une fin des plus étonnantes. Et quand à Run For Your Life on pourrait presque croire à une batterie issue à la fois de Overkill (Motörhead) et Painkiller (Judas Priest). Bref du bonheur en barre que je ne peux que vous recommander. En fait, sans faire un album pour musicien, cette galette est maitrisée, techniquement parlant, à merveille. Il n' a qu'à entendre la cavalcade de basse en intro de Crystal Suite ou les solis de Death Rides This Night pour s'en rendre compte.

Et que dire de la voix, elle est parfaite, allant même chercher ses fins ou débuts de phrases plus haut perchées pour faire comme le metal à papa. Alors certes, il est certain que c'est dans les influences du groupe d'aller chanter de cette manière, mais on ne peut s'empêcher d'écouter ça avec une oreille émue (pour les plus vieux d'entre nous) et de se dire que le heavy speed a encore de belles heures devant lui. Surtout quand un groupe le représente aussi bien que celui ci. Et puis la production est parfaite. A mi chemin entre les productions 80's et actuelles. Un son parfaitement maitrisé, mais aussi très bien équilibré. Tous les instruments sont parfaitement audibles. Aucun qui prend la place de l'autre. Et c'est assez étonnant de savoir que l'album a été enregistré et produit par le groupe lui même. Peut être le fait que Jonas Wikstrand, le frère d'Olof, y est pour beaucoup vu qu'il est l'ingé son aux commandes ET batteur du groupe.

Bref cet album est une réussite totale. Et même si l'instrumental de ce Death By Fire fait un peu pompé sur du Iron Maiden des premières heures, on s'en contentera et on headbangera quand même en prenant un plaisir non dissimulé. Ce groupe nous fait revivre à lui seul les joies du heavy britannique 80's. Et tout en s'en échappant un peu, nous donne du très bon. Un album qui surpasse largement l'autre groupe lorgnant vers un heavy de même facture mais outre-Atlantique, sorti à la même époque, et du nom de White Wizzard. Vivement un passage en France en tête d'affiche !

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports