ENTHRONED - Obsidium

Chronique

Pochette de l'album Obsidium par Enthroned
  1. Sepulchred Within Opaque Slumber
  2. Nonus Sacramentvm - Obsidium
  3. Horns Alfame
  4. Deathmoor
  5. Oblivious Shades
  6. The Final Architect
  7. Petraolevm Salvia
  8. Oracle Ov Void
  9. Thy Blight Vacuum

Site(s) du groupe :

MySpace de Enthroned
Par Dzo

Publié le 16/03/2012

Télécharger légalement

Enthroned a marqué un tournant musical à la sortie de ‘Tetra Karcist’ en 2007. Plus mélodique et d’avantage travaillé dans les atmosphères de l’album, l’arrivée de Nornagest en tant que chanteur/gratteux principal du groupe après le départ de Lord Sabathan n’est pas un hasard de cette brillante évolution.

Malgré les nombreux changements de line-up tout au long de sa carrière, Enthroned ne baisse pas en régime et parvient à surprendre avec ce ‘virage’ musical très appréciable, car l’album évoqué plus haut reste l’un des plus réussis de la discographie du groupe.

Pour cette nouvelle galette, le groupe a signé chez les polonais d’Agonia Records (Aosoth, Krypt, Temple Of Baal), délaissant ainsi Regain Records.

Point de vue visuel, ‘Obsidium’ arbore un artwork toujours aussi beau et soigné, dans la lignée des deux précédents albums.

Côté musical, il est indubitable qu’on baigne toujours dans cet univers sombre et occulte similaire à ‘Pentagrammaton’ et ‘Tetra Karcist’. Mais le cd m’a tout de même demandé pas mal d’attention avant d’en apprécier pleinement le contenu. En effet, il m’aura fallu quelques écoutes pour que mes tympans accrochent et en découvrent le réel potentiel.

Avec ce nouveau joyau belge, il devient également incontestable que les vociférations de Nornagest, beaucoup moins aiguës que son prédécesseur, sont nettement plus agréables dans la durée, et procurent aux ambiances un côté plus froid et sombre.

Fini le Enthroned jouant un Black rapide et ravageur à la Marduk, et place définitivement à un univers plus méthodique et recherché, où les ambiances prennent une place prépondérante dans l’univers sataniste des belges. Attention, cela ne veut pas dire qu’ils font dans la dentelle, loin de là, la brutalité ainsi que les ambiances crues, occultes et malsaines sont bel et bien toujours présentes, mais en gagnant amplement en qualité et maturité.

La production compacte est à mon goût un soupçon décevante. Le son des grattes sonne fouillis par moment, la sonorité du jeu de batterie peu percutante (si on compare à 'Xes Haereticum' par exemple). Pourtant le jeu de Garghuf est impressionnant par sa vitesse d’exécution, ‘Thy Blight Vacuum’ en démontre bien le potentiel du jeune prodige qui a officié dans Gorgoroth en 2008 en tant que musicien de session live.

On descend donc un cran en dessous de ‘Pentagrammaton’, mais la formation nous livre tout de même de très bonnes compositions comme ‘Nonus Sacramentvm’, l’excellente ‘Oblivious Shades’ qui est ma préférée de cet opus, ou encore la très prenante ‘Petraolevm Salvia’, où la lourdeur des riffs enfoncera l’auditeur six pieds sous terre. Deuxième regrets, c’est la fin un peu subite de l’album sur ‘Thy Blight Vacuum’, pas forcément le meilleur morceau qui nous laisse sur notre faim.

En soit, ‘Obsidium’ est un album de qualité aux fondations solides, qui reste fidèle à l’évolution musicale du groupe depuis cinq ans. Pas de grosse révolution, mais c’est tout de même une belle pièce de Black Metal à posséder.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 4 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports