EREBUS ENTHRONED - The Temple Under Hell

Chronique

Pochette de l'album The Temple Under Hell par Erebus Enthroned
  1. Pentecost
  2. Trisagion
  3. Crucible of Vitriol
  4. Black Sword
  5. Void Wind
  6. The Temple Under Hell
  7. Return

Site(s) du groupe :

Site web de Erebus Enthroned
Par Mindkiller

Publié le 10/06/2014

 

En huit années d'existence, le groupe Erebus Enthroned n'aura pas été des plus actifs. Cependant la qualité reste au rendez-vous à la première écoute. Preuve en est avec ce deuxième album qui, malgré des titres longs est un bon successeur de Night's Black Angel. Il faut dire que le groupe reste assez discret dans nos contrées et le split avec le moins connu Nekros Manteia n'a pas forcément aidé à mieux les connaitre en dehors de l'Australie. Evoluant dans un quatuor (une guitare, basse, batterie et chant), le groupe a déjà subi plusieurs remaniement depuis leurs début subissant deux changements de batteur et un de bassiste.

Mais qu'en est-il de l'album? Premier constat, certains titres sont longs (Pentecost, The Temple Under Hell, Return) et flirtent avec les dix minutes. Mais, à l'image de Pentecost qui ouvre l'album, nous avons droit à des changement de rythmes et d'ambiance au sein du titre sans pour autant tomber dans le prog ou le surfait. Le black proposé par Erebus Enthroned se veut à la fois compact et aéré comme le montre le titre Trisagion. Une puissance de jeu et un rythme soutenu allié à des passages plus lents mais qui restent toujours cohérents et sans desservir l'ambiance lié au titre. Cependant, une chose que l'on pourrait reprocher à cet album est un manque de diversité dans la façon d'écrire. Passé l'engouement des premiers titres, on en vient à facilement deviner la façon dont les titres vont évoluer.La guitare en son plus crystalin joue sur le même rythme tout le temps, ce qui finit par être dommage, de même, la construction est la même, passages rapides et lourds avec un court passage aéré donnant l'impression que le titre va se terminer avant de reprendre sur un autre "thème" et relançant la machine. C'est dommage car la qualité d'écriture générale est là, mais trop redondante. Par exemple, entre Crucible of Vitriol et Black Sword aucune impression d'avoir changé de titre n'est là. Cette tendance à faire des titres se ressemblant de toutes parts nuit totalement à l'album. Pourquoi ne pas avoir fait un album plus court ou un vrai concept album ou les titres s'enchaînent pour former une histoire? Car au final, cet album, sans être une purge non plus, restera comme un album de fond sonore et non un album que l'on prendra plaisir à écouter en ne faisant que se consacrer dessus.

Du côté de la production, Erebus Enthroned a mis les petits plats dans les grands avec cet album. Le soucis est que cette production ne plaira pas aux puristes du genre. Elle est ultra propre sans tomber dans le surproduit non plus. Nous avons ici une production qui connaît les codes du black metal en terme de compression et de mise en avant des instruments, mais nous sommes à des années lumières du black metal "early years". Le son "démo" ou "fait maison" de l'époque n'y ai pas. Certains y verront un moyen optimum d'écouter l'album et d'y discerner tous les instruments. D'autres regretteront cette aura qu'apportait les productions plus froides et malsaine lié à un mix très primaire. Comprenez bien que le mix froid est là, le son des guitares est très incisif, mais les basses et la batterie sont tellement bien équilibré que l'on a pas l'impression d'être face à du black metal en terme de production. Rien que le fait d'entendre les fantaisies de la basse sur le titre Return confirme cette impression. Ce sera donc à chacun de se faire son opinion quant à cette production.

Au final, c'est un album sommes toutes passable mais pas exceptionnel que nous ont livré les gars d'Erebus Enthroned. Un album dont la composition est agréable mais trop répétitive sur la longueur et qui finit par être sans surprise. Cependant de très bons éléments sont là, notamment sur les trois titres les plus longs de l'album qui se démarquent totalement du reste. Ajoutez-y une production moderne et propre, et vous aurez un aperçu de ce qu'est l'album. Après, chacun restera juge de ce que vaut réellement l'album.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports