FILTER - Crazy Eyes

Chronique

Pochette de l'album Crazy Eyes par FILTER
  1. Mother E
  2. Nothing in My Hands
  3. Pride Flag
  4. The City of Blinding Riots
  5. Take Me to Heaven
  6. Welcome to The Suck (Destiny Not Luck)
  7. Head of Fire
  8. Tremors
  9. Kid Blue from the Short Bus, Drunk Bunk
  10. Your Bullets
  11. Under the Tongue
  12. (Can’t She See) Head of Fire, Pt. 2

Site(s) du groupe :

Site web de FILTER
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 06/04/2016

Télécharger légalement

Crazy Eyes » nouvelle production du groupe FILTER, fondé par Richard Patrick, ancien guitariste live de NINE INCH NAILS.

Avec son premier album sorti en 1995, « Short Bus », La chanson « Hey Man, Nice Shot » deviendra disque de platine (un million de copies vendues).

C’est la première fois que je mets un pied dans son monde, aussi en tant que « non connaisseur » de son univers musical, voilà ce que j’en pense.

Je trouve qu’il sait mêler à l’Indus classique, des tas d’influences rock/pop/grunge/alternative, voire dance. Et puis les guitares et la voix, quand ils donnent sont suffisamment musclés pour avoir une couleur metal.

Il allie quelque chose de classieux à sa musique, un truc un peu aguicheur, certes, mais le fait avec un certain art des contrastes et des arrangements.

Et cela ne l’empêche d’y mettre parfois une rage certaine, surtout quand il part en « grungy ».

Sans plus d’ambages, et pour éclairer mon propos, faisons un petit résumé de quelques compositions.

Mécanique, glacé, fou et obsessionnel ! Comme une litanie primitive en forme de cri. En fait pour ce premier titre nommé « Mother E », c’est plutôt post quelque chose.

« Pride Flag » : parfois puissant, tout en contraste alternant avec des passages presque minimalistes et plus pop.

« The City of Blinding Riots »: electro / danse.

« Take Me to Heaven » une sorte de rock crossover à la SHAKA PONK.

«Welcome to The Suck (Destiny Not Luck) » : on commence par quelques arpèges avec une ambiance mélancolique, entrecoupé de violons et d’un électro angoissé et dangereux.

Un superbe morceau !

Et puis d’autres titres qui balancent entre indus et post grunge comme « Tremors.

Même si tout n’est pas dans mes gouts, je trouve que sa production est assez variée pour contenter plus d’un auditeur qui aime la culture rock/metal californienne.

C’est bien ficelé et bien envoyé.On sent du métier derrière .

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports