FOREVER SLAVE - Tales for Bad Girls

Chronique

Pochette de l'album Tales for Bad Girls par Forever Slave
  1. Dickhead!
  2. Say Good-Bye
  3. GothiX Girls
  4. Pulse
  5. Kristin A.I.D.S.
  6. Afterlife
  7. Our Story
  8. Mar, no te vayas
  9. The Lovers
  10. Larmes et Roses
  11. My Girl (She loves her)
  12. Gasoline

Site(s) du groupe :

Site web de Forever Slave
Par Gegers

Publié le 15/04/2008

 

(Style : Heavy/gothique. Note : 13/20) ‘Tales for Bad Girls’, ce nouvel album des Espagnols de Forever Slave, succède à un premier opus, ‘Alice’s Inferno’, sorti en 2005. Alors que ce dernier était un album concept mixant les histoires d’‘Alice au Pays des Merveilles’ et de la ‘Divine Comédie’ de Dante, ‘Tales for Bad Girls’ est basé sur les relations sexuelles entre les humains, chaque morceau étant dédié à un thème précis : l’homosexualité (‘My girl’), le Sida (‘Kristin A.I.D.S.), ou encore le sexe au téléphone (‘GothiX girls’). Un concept original pour un album plutôt agréable.

Forever Slave se définit comme un groupe de metal gothique, mais quelques précisions sont tout de même à apporter. En effet, si les pistes de chant, la voix de Lady Angellyca ainsi que les arrangements symphoniques et électroniques peuvent se rapprocher du metal gothique, les riffs eux sont tout simplement de bons vieux riffs de metal mélodique. Il suffit d’écouter l’intro du morceau d’ouverture, ‘Dickhead!’, pour s’en convaincre, la ressemblance avec le riff du morceau ‘Always the pretenders’ d’Europe étant vraiment frappante ! La musique du groupe peut donc être considérée comme un bon compromis entre des groupes comme Within Temptation, Leave’s Eye, et Axxis. La voix de Lady Angellyca est d’ailleurs assez proche de celle de Liv Kristin et de Lakonia (chanteuse récurrente d’Axxis).
Parlons maintenant des compos en elles-mêmes. Elles sont au nombre de 12 sur ce nouvel album, et sont dans l’ensemble plutôt réussies. Un gros travail a de toute évidence été effectué sur l’accroche des morceaux, avec des riffs directs et inspirés. Le soufflet retombe néanmoins un peu sur les couplets, moins marquants, et sur lesquels la voix de Lady Angellyca, manquant un peu de relief et de conviction (et également marquée par un accent espagnol à couper au couteau) fait retomber le soufflet. Cette même voix, parfois trafiquée électroniquement sur un morceau comme ‘Say goodbye’ en devient parfois irritante.
D’autre part, si les riffs sont bons, ils sont également un peu répétitifs. Si la première moitié de l’album arrive à nous séduire et à capter notre attention, cette dernière est mise à rude épreuve à partir du sixième morceau, ‘Afterlife’, et l’on finit malheureusement par décrocher.
Enfin, Forever Slave possède un guitariste soliste bon et inspiré (notamment sur ‘Our story’), mais vraiment trop discret, n’intervenant que sur très peu de morceaux. Il aurait véritablement mérité d’être mis plus en avant.

‘Tales for Bad Girls’ est donc un album intéressant, offrant un compromis original entre heavy mélodique et metal gothique et possédant plusieurs morceaux convaincants (‘Dickhead!’, ‘Kristin A.I.D.S.’, ‘GothiX Girls’). Néanmoins, le manque de conviction du chant et un sentiment de répétition dans les compos sont préjudiciables. Reconnaissons tout de même qu’avec une production irréprochable et cette volonté d’offrir un produit de qualité Forever Slave finira par trouver son public.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports