GEHENNA - Unravel

Chronique

Pochette de l'album Unravel par Gehenna
  1. The Decision
  2. Unravel
  3. Nothing Deserves Worship
  4. Nine Circles Of Torture
  5. A Grave Of Thoughts
  6. Lead To The Pyre
  7. End Ritual
  8. Death Enfers

Site(s) du groupe :

MySpace de Gehenna
Par Dzo

Publié le 24/10/2013

Télécharger légalement

Depuis bon nombre d’années, c’était silence radio du côté de Gehenna, groupe ayant pourtant une réputation assez stable dans le domaine si étoffé du Black norvégien, sans pour autant avoir révolutionné le genre. Hormis quelques représentations live ici et là, le groupe n’a plus sorti d’album depuis 2005. C’est donc avec Unravel que le combo ressort de sa tombe, revigoré d’un nouveau line-up au passage. Septième opus qui sort chez Indie Recording, où trône quelques pointures de la musique extrême norvégienne (Wardruna, 1349, God Seed).

Passé quelques morceaux, les premières impressions qui me viennent à l’esprit sur ce nouveau méfait sont plutôt négatives. Bon dieu, que c’est mou du genou! Les compos sont toutes linéaires, basiques et sans aucune originalité; on a l’impression d’avoir entendu ce genre de titres des centaines de fois. Et ce n’est pas la production elle aussi très peu soignée qui va arranger les choses. Le titre d’ouverture ‘The Decision’, disponible en libre écoute quelques semaines avant la sortie de l’album, ne m’avait pas vraiment emballé, trouvant qu’il manquait clairement de punch et d’âme pour le rendre prenant et efficace. Et l’écoute de l’ensemble d’Unravel confirme mon avis sur la chose.

Des morceaux comme ‘Nothing Deserves Worship’ ou la dispensable ‘A Grave Of Thoughts’ sont loin de briller par leur originalité avec leurs riffs lents et ultra répétitifs qui ne font qu’embrigader l’auditeur dans un profond état de léthargie et de lassitude. Même problème avec le mid-tempo soporifique ‘Death Enters’ qui conclut Unravel.

Il y a peu de bestialité ou de moments phares dignes de captiver l’auditeur si ce n’est avec ‘Nine Circles Of Tortures’, qui, avec ses riffs, rappellent les heures glorieuses de Darkthrone et cette relance groovy assez bien foutue, soulignons-le.

Mais bon, on est tout de même bien loin de la période magistrale de Seen Through The Veils Of Darkness (The Second Spell) avec son Black à la fois haineux et épique. Ne connaissant pas WW, je ne pourrai comparer les deux opus, mais en écoutant Unravel, j’ai l’impression que le groupe a eu un sérieux manque d’inspiration et donne le sentiment de tourner en rond.

En conclusion, Unravel est pour moi une profonde déception et un album qui ne me laissera aucun souvenir impérissable. Cet opus fait parti de la tonne de cd de « Black » basique et sans âme qui sortent tous les jours aux quatre coins du globe. Dommage, car Gehenna est un groupe que j’apprécie, notamment les premières années de la discographie du groupe. Inutile de pratiquer la langue de bois, avec la déferlante d’opus de qualité qui sont sortis dernièrement, ce disque est loin de faire partie des indispensables à posséder.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports