GLORIOR BELLI - The Great Southern Darkness

Chronique

Pochette de l'album The Great Southern Darkness par Glorior Belli
  1. Dark Gnosis
  2. Secret Ride to Rebellion
  3. They Call Me Black Devil
  4. Negative Incarnate
  5. Bring Down the Cosmic Scheme
  6. The Great Southern Darkness
  7. The Foolhardy Venturer
  8. Per Nox Regna
  9. The Science of Shifting
  10. Chaos Manifested
  11. Horns in My Pathway

Site(s) du groupe :

Site web de Glorior Belli
Par Raven

Publié le 01/09/2012

Télécharger légalement

En 2009, Glorior Belli sort l'album : Meet Us at the Southern Sign. Un album qui a surpris le monde du black metal, avec une redéfinition du style. Il y a eu des échos positifs, et une nouvelle orientation saluée par la critique. Un nouveau label, des ambitions à la hausse, le combo francilien suit son petit bonhomme de chemin, sans se soucier des autres. En 2011, Glorior Belli sort son nouvel opus : The Great Southern Darkness. Un titre d'album très significatif, qui ne respire pas la joie de vivre. D'ailleurs, le design de la pochette très stylé, annonce clairement un contenu musical bien glauque. 

The Great Southern Darkness est composé de 11 morceaux.

L'album commence avec la chanson : Dark Gnosis. Ambiance poisseuse, atmosphère sale, riffs sombres, et la voix black metal : une parfaite entrée en la matière. L'atmosphère, si particulière de The Great Southern Darkness, prend de l'ampleur avec l'excellent titre : Secret Ride to Rebellion. On se laisse entrainer dans le rythme et le groove morbide de la chanson. They Call Me Black Devil est le single de l'album. C'est une chanson bluesy à souhait, avec la voix black metal. The Great Southern Darkness est très bon d'entrée, avec 3 chansons variées au niveau de la composition. Le meilleur est à venir avec l'enchainement des titres : Negative Incarnate et Bring Down the Cosmic Scheme. Deux autres excellents morceaux au niveau des riffs, avec du tempo diversifié, et du feeling morbide insufflé. Une première partie d'album très satisfaisante qui tient en haleine l'auditeur.

La chanson éponyme de l'album, The Great Southern Darkness, est un morceau lent et désespéré. L'alternance voix black/voix claire est bien faite, et le tout sonne très sudiste. Le rythme se ralentit, et l'ambiance devient de plus en plus noire avec la chanson la plus black metal de l'album : The Foolhardy Venturer. Per Nox Regna est un morceau instrumental très sombre et atmosphérique. Cette fameuse ambiance sudiste est de plus en plus présente quand on avance vers la fin de l'album. C'est le cas avec The Science of Shifting qui sonne à mort le sud, avec des riffs couplés à la noirceur du black metal. On se rapproche de la fin et du chaos avec ... Chaos Manifested, une composition au feeling rock'n roll. C'est comme une chevauchée à travers le bayou de l'enfer, avant de signer notre arrêt de mort. Horns in my Pathway est le dernier morceau de l'album. Il est très sudiste et sombre dans les ambiances, avec un rythme lent au début et passage violent vers la fin. Une deuxième partie d'album plus glauque, qui enfonce l'auditeur dans les méandres de la noirceur, sans qu'il n'en s'aperçoive.

Mes titres préférés sont : Secret Ride to Rebellion, Negative Incarnate, et Bring Down the Cosmic Scheme.

En résumé, une première partie d'album avec de bonnes chansons qui scotche l'auditeur. Et une deuxième partie qui va l'enfoncer doucement mais sûrement, avec des morceaux plus sombres et de qualité.

Mais qu'il est bien ce dernier album de Glorior Belli !

Là où pas mal de personnes diront que le groupe se perd avec cette nouvelle orientation, moi je pense le contraire. The Great Southern Darkness enfonce l'auditeur dans la noirceur et le nauséabond. Ils ont poussé le concept encore plus loin par rapport à Meet Us at the Southern Sign. La production est adaptée, et rend l'ambiance de l'album hostile.

En écoutant The Great Southern Trendkill de Glorior Belli, on se laisse trainer avec plaisir, jusqu'à s'enfoncer pour de bon dans le bayou de l'enfer.

Il faut plusieurs écoutes pour apprivoiser toutes les subtilités de The Great Southern Darkness. Ce mélange peu commun de black metal, de stoner, d'éléments sudistes, n'est peut-être pas du goût de tout le monde, mais le grand amateur de musique extrême (et sombre) que je suis a trouvé ça top !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports