GOD SEED - I Begin

Chronique

Pochette de l'album I Begin par God Seed
  1. Awake
  2. This From The Past
  3. Alt Liv
  4. From The Running Of Blood
  5. Hinstu Dagar
  6. Aldrande Tre
  7. Lit
  8. The Wound
  9. Bloodline
Par Dzo

Publié le 03/11/2012

Télécharger légalement

Après tout le ramdam qu'ont fait les ébats judiciaires pour garder le nom Gorgoroth entre d'un côté King Ov Hell et Gaahl face à Infernus, créateur de Gorgoroth, la loi avait fini par trancher en faveur du géniteur du groupe.

Du coup, d'un côté on retrouvait Infernus et ses nouveaux joyeux lurons (enfin pas vraiment nouveaux car Pest avait regagné les rangs, avant de se faire jeter à nouveau récemment), et d'un autre King et Gaahl, la queue entre les jambes avec le droit d'interpréter seulement certaines chansons du répertoire de Gorgoroth, sous un nouveau nom qu'ils choisiront: God Seed. En gros, deux groupes qui jouent les mêmes chansons en concert avec différents line-up, cool non?

Après quelques concerts ici et là, on ne savait pas trop ce qu'allait devenir God Seed, sachant qu'un moment Gaahl disait vouloir se retirer de la scène Black. On pourrait écrire un roman sur ces histoires, et je ne parle pas du coming-out de ce dernier, au risque de devoir faire un tome 2.

Au final, me voilà face à 'I Begin', le premier vrai full-lenght de God Seed. Le nom de l'opus est en adéquation avec la carrière du groupe, revigoré avec un line-up complet, notamment avec le claviériste actuel de Dimmu Borgir. Un claviériste dans God Seed? J'en étais le premier surpris, mais pourquoi pas!

Étant un grand fan de Gorgoroth (et de toutes les périodes), c'est avec hâte et appréhension que j'aborde cette galette. Les derniers travaux de Gaahl sur 'Ad Majorem Sathanas Glorian' et 'Til Minne...' de Trelldom, son projet annexe, m'avait nettement convaincu, le bonhomme arborant un chant impressionnant avec un coffre hors du commun.

Mais à la première écoute de l'album, la désillusion s'installe rapidement. J'arrive à la fin du cd, et pas un seul morceau ne m'a vraiment marqué. Certes ce n'est pas mauvais, mais ça ne m'a pas fait un deuxième trou de balle non plus. Alors que la claque sur un 'Incipit Satan' ou 'Twilight Of The Idols' était immédiate à l'époque.

Alors oui, on retrouve certains passages très propices à ce qu'on retrouvait dans les derniers Gorgoroth avec les deux loustiques, mais il manque clairement quelque chose. Je ne trouve pas la puissance dans ce cd qui permettrait à God Seed de se démarquer, voir de faire de l'ombre à Gorgoroth. Car il est certain qu'une certaine rivalité a dû s'initier entre les deux formations, même si ça ne sera jamais explicitement dit.

Le groupe prends des risques en proposant une musique plus expérimentale au détriment de la brutalité, comme si God Seed cherchait à prouver qu'ils n'ont plus aucun liens avec leur ancienne formation. Pourtant le cordon n'est pas totalement coupé car on retrouve beaucoup de structures rythmiques semblables à 'AMSG'.

Le parfait exemple en est 'This From The Past', avec son mélange de riffs entre 'Wound Upon Wound' et 'Carving A Giant' de l'album énoncé plus haut, en rajoutant des sonorités de claviers qui pourrissent le titre. Étrangement, la deuxième partie du morceau est plutôt puissante et ascensionnelle.

Même constat sur 'Lit' avec sa rythmique très semblable à 'Sign Of An Open Eye'. Bon par contre, ce morceau est quand même vraiment réussi avec le ton atmosphérique qui le caractérise.

'From The Running Of Blood' fait quant à lui sacrément penser à Ov Hell, projet annexe de King avec Shagrath (Dimmu Borgir) et Frost (1349, Satyricon). Album qui d'ailleurs, n'a pas fait l'unanimité lors de sa sortie.

Certains morceaux parviennent tout de même à tirer leur épingle du jeu comme 'Alt Liv', 'Aldrande Tre' et 'The Wound' qui s'avèrent être puissant, sans bouleverser l'auditeur pour autant. L'outro 'Bloodline' est quant à elle une sacrée daube dans un trip psychédélique ambiant sorti de nul part.

Au final, j'ai l'impression de retrouver une pièce qui est un mix des groupes cités plus haut, saupoudré d'une touche personnelle avec des claviers vintages. Ça sent clairement le réchauffer, et c'est bien dommage car on sait que ce groupe a un fort potentiel.

L'album de l'année? Certainement pas. Le navet de l'année? Non plus, n'abusons pas, mais j'attendais vraiment quelque chose de plus percutant, sachant que les deux bonhommes étaient les principaux compositeurs sur les derniers opus de Gorgoroth avant la séparation. J'attends de voir ce que God Seed va proposer par la suite avant d'en arriver à des conclusions trop hâtives. 'I Begin' reste agréable à écouter, mais cela reste sans suite.

Mon bilan, je le résumerai en un score: Gorgoroth 1 - God Seed 0.

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports