GOODBYE DIANA - Odds & Ends

Chronique

Pochette de l'album Odds & Ends par Goodbye Diana
  1. Bigglenot
  2. Bargepole
  3. Marwine
  4. Saccado
  5. Nakednicknolte
  6. Cessero
  7. Julesbatraciens
  8. Tryphon
  9. Elasticman

Site(s) du groupe :

MySpace de Goodbye Diana
Par .:Niklas:.

Publié le 28/01/2009

 

.:Post-Rock/Math-Rock Instrumental:.

Goodbye Diana vient de Montpellier et m’était encore inconnu jusqu'à maintenant. C’est pourtant leur deuxième production, mais aussi le premier LP, « Odds&Ends ». Goodbye Diana est un curieux groupe de post-Rock/math-Rock qui prend le pari audacieux de faire de la musique entièrement instrumentale. Alors, coup de génie ou tentative trop ambitieuse ?

Et bien force est de constater que l’audace aura payée pour ces aventureux montpelliérains ! En effet, « Odds&Ends » est un vrai tour de force, car marque l’esprit de l’auditeur et ce de façon impérissable.
D’une part, parce que les groupes instrumentaux ne sont pas légions, et parce que parmi ceux là, les bons groupes sont encore plus rares, Goodbye Diana a toutes les cartes en main pour se démarquer. Pour le coup c’est réussi et avec la manière ! L’album m’a enchanté au plus au point ! Pour sa simplicité, relative, et les émotions qu’il suscite. Le groupe se pose comme la parfaite alliance entre Pelican et Godspeed You ! Black Emperor. Le premier sombre et puissant, le second progressif et complexe. Les compositions sont quand même bien torturées et alambiquées, mais l’exécution laisse cette impression de facilité, de simplicité qu’il ne nous reste plus qu’a se laisser transporter par les notes. Une vraie fluidité donc dans l’écriture qui force le respect ! Des musiciens à l’aise dans leurs baskets qui savent de quoi ils parlent, enfin de quoi il joue en l’occurrence !
Il n’est pas rare de s’ennuyer énormément dans les productions de post-Rock mais autant le dire tout de suite, ici ce n’est pas le cas tant l’album est jalonné de bonnes idées.
Déjà dans la production, qui offre un son vintage un peu 70’s qui donne ce ton sudiste lors des passages saturés qui envoient le bois. Ces passages massifs explosent littéralement à la face, pour notre plus grand plaisir…
Les inspirations plus progressives ne sont pas en reste. En effet, elles aèrent parfaitement les compositions, et montre un groupe à fort potentiel en terme d’envolée de haute voltige. Goodbye Diana se montre dans une certaine mesure bien atmosphérique mais toujours avec cette efficacité qu’il faut bien leur reconnaître !
Enfin, un dernier aspect qui a beaucoup contribué au coup de coeur que j’ai eu pour Goodbye Diana, c’est la folie et l’humour (très fin…) qui se degage. Il n’y a qu’a voir le titre des chansons pour s’en rendre compte.

Très belle opération réalisée pour les montpelliérains sur ce nouvel album décidément très attachant ! Car si les habitués du genre ne seront pas en terrain inconnu, il y a dans ce « Odds&End » de quoi convaincre certains réfractaire. A découvrir.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports