GOREFEST - "Rise To Ruin"

Chronique

Pochette de l'album "Rise To Ruin" par Gorefest
  1. - Revolt
  2. - Rise to Ruin
  3. - The War on Stupidity
  4. - A Question of Terror
  5. - Babylon's Whores
  6. - Speak When Spoken to
  7. - A Grim Charade
  8. - Murder Brigade
  9. - The End of it All

Site(s) du groupe :

Site web de Gorefest
Style : voir chronique
Par XS

Publié le 17/08/2007

 

(Death Metal) Milieu des années 90, Gorefest débarque avec un death métal puissant et qualifié de groovy. D'origine hollandaise, le groupe nous gratifie de plusieurs albums dont les plus marquants restent les 3 premiers : "Mindloss" et son titre ravageur "Confessions of a serial killer", "False " avec notamment "State of mind" et "The Eindhoven insanity" enregistré live au Dynamo Festival. Mais en 1998, Gorefest annonce sa séparation. Et il faudra que leur label décide de rééditer leur catalogue pour que le groupe se reforme. Le line up original part alors en tournée et devant le succès, se lance à nouveau dans l'écriture avec "La Muerte" en 2005 et "Rise to Ruin" dont il est question ici.

Alors qu'en est-il de ce nouvel album ?

Tout d'abord, que les fans de la première heure se rassurent, le heavy de "Erase" a bel et bien été abandonné au profit des racines du groupe. Et lorsqu'on écoute cet album, on a la forte impression de se retrouver à l'époque de "Mindloss". C'est une couleur et un style qui ne s'oublient pas et franchement, ca fait du bien ! Mais ce n'est pas pour autant que le groupe renie son parcours en incorporant ce qui a fait le succès du groupe jusqu'à "La Muerte" inclus. Ce qui se sent dès le départ : "Revolt" plante direct une ambiance lourde et noire qui donne toute son âme à cet album. Et "Rise to ruin", pose de suite le mid-tempo à la sauce Gorefest après une intro dévastatrice.
Ensuite, il y a un vrai travail sur le rythme. L'album tout entier est construit autour d'une alternance permanente. On a le droit à du lourd avec par exemple "A grim charade" ou alors du rapide bien brutal comme dans "The war on stupidity". Mais là où les bonhommes ont progressé, c'est que cette alternance se retrouve aussi au sein même des chansons : "Babylon's whores" ... On ne s'ennuie donc jamais et c'est fortement appréciable.
Enfin, la production est impeccable tout comme l'ensemble qui est lui très bien joué. Les guitaristes ne pêchent pas par excès de zèle et quand ils ne jouent pas ensemble, c'est pour lâcher le bon solo qui va bien. Le bassiste ajoute à tout cela de la rondeur mais aussi du poids. Et ses vocalises sont puissantes et impeccables. Enfin, le batteur accompagne et renforce l'ensemble magnifiquement. Et c'est lui qui donne le ton et qui vous fera headbanger !

Vous l'aurez donc compris, Gorefest est là et bien là. "Rise to Ruin" est un album de méchants énervés intelligents. Et si "La Muerte" avait pu être composé dans un état d'euphorie, "Rise to Ruin" est une franche réussite qui annonce très clairement le retour de Gorefest dans la cour des très grands.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports