GORGOROTH - Pentagram

Chronique

Pochette de l'album Pentagram par Gorgoroth
  1. Begravelsnesnatt
  2. Crushing The Scepter
  3. Ritual
  4. Drommer Om Dod
  5. Katharinas Bortgang
  6. Huldrelokk
  7. (Under) The Pagan Megalith
  8. Maneskyggens Slave

Site(s) du groupe :

Site web de Gorgoroth
Par Dzo

Publié le 07/04/2013

Télécharger légalement

Après les évènements qui ont fait la « renommée » du milieu Black Metal en Norvège, l’année 1994 fut une année de très grand cru en matière d’albums élitistes. ‘De Mysteriis Dom Sathanas’ de Mayhem, ‘The Shadowthrone’ de Satyricon ou le mystique ‘In The Nightside Eclipse’ d’Emperor pour ne citer qu’eux, autant dire qu’il y avait de quoi se mettre sous la dent à cette époque, laissant certainement peu de répit à ses tympans et son portefeuille.

A ce fructueux palmarès vient s’ajouter Gorgoroth, énième formation culte norvégienne qui sort là son premier méfait se nommant sobrement Pentagram. Néanmoins, la bande n’est pas méconnue de la scène car ces derniers ont déjà sorti une démo (A Sorcery Written In Blood) ainsi qu’un split (plus ou moins officiel?) avec Burzum l’année précédente. Niveau line-up, il n’a plus grand-chose à voir avec l’actuel car on ne retrouve qu’Infernus en tant que membre originel. On remarquera la présence de Samoth (Emperor, Zyklon) en tant que bassiste, ce sera d’ailleurs sa seule apparition au sein du groupe.

Décrire la musique de la première ère de Gorgoroth pourrait se résumer à quelques adjectifs. Une musique primaire et malsaine, livrée dans sa plus simple expression, avec un son brut de décoffrage travaillé au minimum pour que l’aura noire qui l’abrite ne soit pas dénaturée. En écoutant cet album, ce qui frappe l’auditeur, c’est sa simplicité, mais surtout son côté lugubre, crasseux et haineux. Ces riffs à dégueuler, cette batterie alternant rythmes rapides et jeu mid-tempo, soutenus par les cris viscéraux acharnés de Hat qui font froids dans le dos.

Pentagram est incontestablement l’un de ces albums qui traduit au mieux ce qu’était le Black Metal dans le milieu des années 90, même si Antichrist qui paraîtra l’année suivante (avec un line-up là aussi bousculé), surélèvera la barre un cran au dessus et servira définitivement d’album pilier dans le domaine.

Dépouillé, glacial, haineux à souhait, à l’image de ‘Begravelsnesnatt’, morceau d’ouverture qui annonce immédiatement la couleur, malgré sa très courte durée. Aucune fioriture, si ce n’est quelques semblants de riffs mélodiques judicieusement incorporés, apportant une timide touche de luminosité sur ‘Maneskyggens Slave’, et permet ainsi d’aérer le parcours d’écoute.

Autrement, des morceaux comme l’imposant ‘Under The Pagan Megalith’ font partie des pistes kvlt de cet opus, officiant dans une dynamique à n’en mettre que plein la gueule à son vulnérable auditeur. Même combat avec ‘Crushing The Scepter’ avec son riff d’entrée dévastateur, chanson reprise maintes fois par divers formations (notamment Haemoth).

Pentagram est un opus qui remet les choses à leur place, qui ne vieillit et ne s’essouffle pas d’un poil, et grave dans le marbre ce qu’était le Black Metal à ses origines. Une musique malsaine qui faisait peur et inquiétait. Depuis, Gorgoroth a gravi bien des échelons qui ont été plus ou moins critiqués par les fans qui étaient restés sur les premiers albums. Quoiqu’il en soit, cette galette reste une pièce indispensable qui opère dans la même catégorie que les opus cités plus haut.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports