GORGUTS - Colored Sands

Chronique

Pochette de l'album Colored Sands par Gorguts
  1. Le Toit du Monde
  2. An Ocean of Wisdom
  3. Forgotten Arrows
  4. Colored Sands
  5. The Battle of Chamdo
  6. Enemies of Compassion
  7. Ember's Voice
  8. Absconders
  9. Reduced to Silence

Site(s) du groupe :

Site web de Gorguts
Par Raven

Publié le 22/12/2013

Télécharger légalement

Hmmm Gorguts !

Si il y a bien un groupe qui a marqué l’histoire du death metal, c’est bien eux. En effet, les Québecois ont remis en cause les compositions typiques du death metal en déstructurant les morceaux, tout en ajoutant un surplus de technicité. Gorguts est rangé dans la catégorie des groupes avant-gardistes du metal extême, et toute leur discographie est saluée à juste titre. Des albums comme Considered Dead, The Erosion of Sanity, ou encore Obscura, peuvent être considérés comme des pierres angulaires de l’histoire du death metal.

Le terme avant-gardiste n’est pas du tout usurpé. Dans une de mes chroniques précédentes, j’avais considéré les Australiens de Portal comme les Blut Aus Nord du death metal. Ici, je considère Gorguts comme les Deathspell Omega du death metal ! J’avoue que les raccourcis avec BAN et DO sont bien cheap, mais en terme de sonorité, les comparaisons peuvent être établies. Gorguts a amené le death metal dans un niveau ultime de compositions, on pourrait leur attribué le genre de : death metal ‘Omega’ ! Mais ça, c’est mon délire personnel.

La précédente sortie du groupe date de 2001 avec From Wisdom to Hate. 2013 marque le retour des Gorguts avec leur nouvel album : Colored Sands. 12 années séparent les 2 albums, imaginez la patience des amateurs du groupe et l’annonce de la sortie de Colored Sands. Les Gorguts sont toujours vivants, et ils nous reviennent plus fort que jamais.

Les couleurs sombres et l’illustration de Colored Sands annoncent un contenu d’album bien mystique. 9 chansons composent cette nouvelle offrande des Québécois pour une durée de plus d’une heure. L’écoute risque de s’avérer extatique.

Et c’est parti avec la première piste : Le Toit du Monde. Le début est dissonant, et le côté mystique prend tout de suite le dessus. Les rythmiques s’emballent à certains moments, et la voix death s’impose avec force. La composition et les riffs sont déstructurés, ce morceau est déroutant, et c’est top pour un titre d’ouverture. On enchaine avec : An Ocean of Wisdom. Les grosses notes sont présentes dès le début, avec toujours ce fameux son dissonant. Le rythme est hachuré, et la voix death est toujours imposante. Ici, la batterie est un peu plus en retrait, mais l’ambiance mystique est toujours présente. Gorguts est le groupe qui proposera toujours une redéfinition du death metal à chacune de ses compositions. On continue dans la lancée des 2 autres avec la chanson : Forgotten Arrows. Les riffs death sont une nouvelle fois dissonants. Les passages sont alternés entre le technique et le progressif. L’ambiance de Colored Sands devient de plus en plus lourde. On arrive au morceau éponyme de l’album. Son début est très calme et énigmatique. La composition est mystérieuse, mais l’ambiance et les notes des instruments montent crescendo. Cette voix death est décidément un des points forts de l’album. Colored Sands est un titre bulldozer. L’enchainement des 4 premières chansons de l’album fait très mal. On frôle la perfection pour les amateurs d’ambiance, de violence, et de technicité.

The Battle of Chamdo est le morceau intermédiaire de l’album avec des instruments classiques. Cette transition se révèle sympathique, et renforce davantage l’atmosphère et l’aura mystique de Colored Sands.

On enchaine avec la sixième piste : Enemies of Compassion. Retour au death metal avec cette chanson qui part une nouvelle fois dans tous les sens. Après un début tonitruant, on commence à ressentir de la redondance à travers l’écoute. On retrouve les mêmes ingrédients de composition pour les titres Ember’s Voice et Absconders : dissonance, technicité, riffs qui donnent le tournis, ambiance mystique. Ces compositions sont toujours aussi bonnes, mais avec l’effet de surprise en moins. Reduced to Silence est le dernier morceau de l’album. C’est une conclusion en fanfare avec une avalanche de notes, en somme un parfait résumé de Colored Sands. Personnellement, cette deuxième partie d’album est moins prenante, mais heureusement elle est toujours bourrée de qualités dans ses chansons !

Mes titres préférés sont les 4 premières de l’album : Le Toit du Monde, An Ocean of Wisdom, Forgotten Arrows, et Colored Sands.

Le retour de Gorguts fait énormément plaisir !

Dans son ensemble, le bilan de Colored Sands est positif. La technicité toujours au rendez-vous et l’aura mystique qui se dégage sont très bons. On peut diviser cet album en 2 parties : une première ultra-satisfaisante qui frôle la perfection à certains moments, et une deuxième après un morceau transitoire plus conventionnelle, moins accrocheuse personnellement. On ne change pas une formule efficace selon Gorguts, c’est-à-dire un contenu musical dissonant, déroutant, mais aussi immersif, passionnant, violent.

Le retour sur les devants du metal extrême des Gorguts est assurément un des évènements de l’année 2013.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports