GOTHËRFALL - Blacksphere Architecture

Chronique

Pochette de l'album Blacksphere Architecture par Gothërfall
  1. Satyric Phallusbait Daemonium
  2. ...And the Widow Cries in Secrecy
  3. At the Dawn of the Punishment
  4. Earth : Battlefield of the Gods
  5. Skyzofleshist Plastic World
  6. Prophylaxis In Extremis
  7. Where Angles Lie
  8. Der Wind Blast Uber Den Sterblichen
  9. Théurgie Mystificum
  10. A Last Dusk on the Necrosphere
  11. Ventriloque

Site(s) du groupe :

MySpace de Gothërfall
Style : voir chronique
Par Samigina

Publié le 08/10/2006

 

Attention aux amateurs de black sympho grandiloquent, Gothërfall monte en scène et n’a pas l’intention de passer inaperçu. C’est dans un packaging impressionnant pour un premier album que l’on extirpera le cd : livret 12 pages couleurs, un autocollant chromé, une « carte de visite » et même un médiator. Pour un premier essai, le label les a gâté ! Enfin ne nous laissons pas impressionner par ces esbroufes et passons à la musique :

Nous avons le droit à une déferlante de haine de la part de ces québécois énervés qui est de surcroît amplifiée par une qualité de son exemplaire. La musique n’est pas sans rappeler un certain Cradle of Filth en plus énervé genre Anorexia Nervosa. Mais Gothërfall arrive tout de même à poser une première pierre qui sera peut être celle d’un nouveau royaume du vice, du suicide et du macabre dans la ville de Montréal.
Les orchestrations sont utilisées intelligemment et laissent tout de même la part belle aux grates et aux blasts (triggés ?). On appréciera les passages privilégiés de haines frénétiques où un souffle écorchera vos plaies déjà ouvertes. Des passages « ambiants » sont aussi à noter incorporant des sons parfois électroniques, bruitistes, et c’est tant mieux, cela prouve qu’ils ne s’enferment pas dans une étiquette stérilisante.
Après toutes ces gentillesses, un peu de sarcasme : Le hic est que cela ressemble trop à Cradle et manque peut être d’une personnalité plus profonde. Mais il faut rappeler qu’il s’agit là de leur premier album et vu l’investissement qu’ils ont mis dans leur œuvre : des compos biens travaillées, musique précise et carrée, textes suant la haine macabre (avec pas mal de paragraphes en français), un son digne des plus grands et un packaging qui ne ferait pas pâlir une production de chez Nuclear Blast !

Nous garderons donc un œil sur Gothërfall depuis l’autre côté de l’Océan en attendant que leur style se forge et que leur cuir se râpe. A découvrir.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports