HAMMERCULT - Steelcrusher

Chronique

Pochette de l'album Steelcrusher par Hammercult
  1. Intro / Hymn to the Steel
  2. Steelcrusher
  3. Metal Rules Tonight
  4. Into Hell
  5. We are the People (feat.Andreas Kisser of Sepultura)
  6. Burning the Road
  7. Ironbound
  8. Unholy Art
  9. Satanic Art
  10. Liar
  11. Damnation Arise
  12. Heading for War
  13. In the Name of the Fallen
Par Mindkiller

Publié le 30/01/2014

Télécharger légalement

Je dois avouer que quand je vois du metal d’une contrée aussi peu connue pour ses sonorités distordues, j’ai toujours un peu peur. Mais après l’écoute d’un titre, j’ai vite été emballé. Hammercult, c’est l’histoire de plusieurs groupes, des groupes heavy / power de Tel Aviv avec des groupes de death et black (diverses bannières) des pays nordiques (en particulier Finlande et Suède) qui après diverses expériences musicales décident de se réunir sous ce sobriquet en 2010. Forts d’un album paru en 2012, les voici revenu fin janvier avec leur deuxième album Steelcrusher.

Bon, il faut reconnaitre une chose, c’est qu’une fois l’effet de surprise passé, on se retrouve plus avec un pseudo clone de Children of Bodom en version plus violente (en particulier sur Into Hell) et surtout SANS CLAVIER. Même la voix peut, parfois, y faire penser. Cependant leur titre sont énergiques et surtout rapide (3:30 maximum environ, sauf pour deux titres qui feront 4 et 5 minutes). Le plus gros reproche qu’on pourrait leur faire est d’avoir écrit des soli dans la veine du death mélodique laissant de côté la rage qui pourrait être libérée par leur musique. Toutefois, c’est avec plaisir qu’on écoute ce groupe. Certes, ce n’est pas non plus un groupe qui restera dans les annales et on sent tout de suite que l’influence des deux nordiques du groupe est là notamment sur des harmonies de guitares lors de ponts comme sur We Are The People. Ces éléments, sans être mauvais pour autant, font que ça casse énormément le côté plus brut de la musique. Mais comprenez que nous sommes ici non pas avec du thrash death pur et dur, mais plus vers un thrash (death) mélodique. Et gardez vraiment à l’esprit CoB en tête quand vous écoutez cet album. Le seul soucis est que l’écoute finie par devenir longue tant l’album manque de variations. Les tempos sont trop peu souvent changés ce qui donne un aspect un peu trop compact à l’album. Et si la première moitié de l’album est enthousiasmante, l’autre devient assez vite rébarbative.

Côté production, nous avons quelque chose de vraiment très bien travaillé. Pour un groupe aussi jeune avoir une puissance de son aussi forte, c’est un bel exploit. La présence d’un mastering y est vraiment pour quelque chose. Il permet de pouvoir entendre la basse (qui se contente la plupart du temps de suivre la mélodie guitare) avec un son bien brillant qui est extrêmement plaisant. A tel point que l’on fini toujours par la chercher du coin de l’oreille tellement son mix est bien fait. Il en va de même pour le mix de la batterie. Quand la double se met en route, elle prend aux tripes par un son aussi sourd. Une production pareille sur un deuxième album est vraiment une bonne surprise.

Au final, nous avons donc un album un peu trop linéaire. Des bonnes compositions mais qui, pour tout un album auraient mérités un peu plus de variations. Car elles sont trop peu fréquentes. Cependant, la production sert cet album et le rend nettement plus digeste que ce qu’il pu être à cause de ces manques de variations. Un album sympathique à écouter et qui pour les fans de Children of Bodom se doit d’être écouté.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports