HATE THEORY - III

Chronique

Pochette de l'album III par HATE THEORY
  1. Old Dog
  2. Unchained Unbeaten
  3. Already Dead
  4. Less
  5. Clear
  6. Everything and Nothing
  7. Razors
  8. Ghosts

Site(s) du groupe :

Site web de HATE THEORY
Par Baptiste

Publié le 16/03/2018

Télécharger légalement

3ème album pour les américains de HATE THEORY. Après 2 full length sortis à la fin des années 90 et plutôt bien reçus, le groupe s’est séparé en 2003 pour une pause de près de 15 ans. 

 
Je prends la posture du chroniqueur omniscient, mais la vérité est que je n’avais jamais entendu parler de HATE THEORY. A l’époque de leur splendeur, je ne jurais que par Linkin Park, et Slipknot était pour moi le comble de la violence. Bref, j’étais bien loin de m’intéresser à eux.
Si je raconte ma vie, c’est juste pour faire comprendre aux aimables lecteurs que vous êtes l’angle de ma chronique. Ce ne sera pas celle d’un vieux con crachant sur un groupe tentant de faire son retour. Plutôt celle d’un pur néophyte qui va juger cet album avec la fraîcheur de la découverte.

Cette belle promesse étant posée, intéressons-nous maintenant à la musique du groupe à proprement parler.
Si Old Dog qui ouvre l’album semble nous amener dans des contrées death metal bien connues, la patte HATE THEORY est un peu plus complexe que ça. Le groupe mélange habilement des éléments de death, hardcore et de sludge, arrosant le tout de mélodies lancinantes au feeling rappelant par moment DEFTONES.
Improbable ? Oui. Mais indéniablement efficace.

 
« III » regorge de de riff à vous péter la nuque et de passages groovy que n’aurait pas reniés CROWBAR. C’est le vrai plaisir de cet album qui vous fait passer du death le plus brutal et guttural à un solo de guitare du deep south.

 
Ça joue fort, ça joue crade, mais diable que ça joue juste !
La section rythmique, sans multiplier les prouesses, apporte un socle ultra solide à des guitares oscillant entre violence contrôlée et envolées mélodiques. Le growl rocailleux et surpuissant de Jeff Fahl vient compléter un fort beau tableau, seulement terni par un chant clair pas toujours maîtrisé sans être pour autant désagréable.

On ne peut pas faire beaucoup de reproches à « III » qui est objectivement un solide album. On touche même parfois du doigt l’excellence sur des titres comme Unchained Unbeaten ou l’excellent Razors, sans conteste le meilleur titre du disque.Sans réinventer la roue, HATE THEORY saura sans aucun doute combler l’amateur de sons gras et puissants avec ces 8 morceaux sacrément bien foutus !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports