HEADCHARGER - black diamond snake

Chronique

Pochette de l'album black diamond snake par Headcharger
  1. Land Of Sunshine
  2. The Driver
  3. Don't Wanna Change Your World
  4. Bad Tracking
  5. Heads-Up
  6. One Night Stand
  7. I Wanna See You Die
  8. No Fate
  9. Blazing Star
  10. Time Rider

Site(s) du groupe :

MySpace de Headcharger Site web de Headcharger
Par olivier no limit

Publié le 24/04/2014

Télécharger légalement

Une couverture qui n’est pas sans rappeler un old album de ZZ TOP, un titre qui sent le désert et ses dangers. HEADCHARGER revient avec « black diamond snake » cinquième du nom.

 Fans de ce groupe Français qui porte en lui rock et metal autour d’un amour pour le stoner, la question se pose : sont-ils toujours aussi bons que dans leurs albums précédents ?
Réponse.

D’emblée « land of sunshine » débute le bal, nerveux, compact, avec le riff bien classique qui tue et le refrain accrocheur et direct qui s’imprime de suite dans votre cerveau.
 
Arrivent « the diver », « don’t wanna change », qui suivent le même chemin.

Au bout d’un temps assez court, on se rend compte d’une chose: aucun titre à jeter, bien au contraire.

Ils déboulent et se succèdent trempés dans la même eau de feu. Efficaces, sur des beats en général assez conséquents, bourrés d’un feeling électrique, sans fioritures.

Même « heads up », qui commence comme un mid tempo tout pétri de southern rock avec un poil de grunge, se met à s’échauffer, se « métallise » et part sur les chapeaux de roue.

Ils ont le diable au corps.

Que vous dire de plus, tout est à l’avenant.

 Un album bourré de hits stoner, qui s’enfilent les uns après les autres, comme un collier de perles en fusion.

Peut-être moins diversifié que dans mon souvenir, au niveau des genres abordés, (on est loin des pointes hardcore du premier album), ici on vise l’efficacité immédiate et on y parvient sans problème : les titres font mouche sans exception.

Le stoner rock règne en maitre, tout en trempant ses lèvres dans le verre des grands, un « glass » où l’on trouve un whisky 12 ans d’âge particulièrement corsé.

De morceau en morceau la formule est toujours la même : riffs/refrain/solo et on aurait pu craindre un côté répétitif ou linéaire. Et bien non ce n’est pas le cas, car ils connaissent le secret pour composer de bonnes compos tout simplement et ce n’est pas « no fate » qui dira le contraire.

Le genre d’album avec des titres bien ficelés et d’autres. ..Encore meilleur.

Du moins c’est mon avis.

Rien d’autre à rajouter. Rendez-vous le 28 avril .

Ce cd m’a été adressé par VERYCORDS.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports