HEADCRASHER - Nothing Will Remain

Chronique

Pochette de l'album Nothing Will Remain par HEADCRASHER
  1. Intro 1:23 
  2. Blood From The Sky 5:05 
  3. Live Or Die (W.C.W.C.) 3:50 
  4. Waiting 4 An Answer 4:45 
  5. F.F.W. 0:23 
  6. Bath Man 3:12 
  7. The Cemetery Of The Lost Cross 4:24 
  8. Overlook Hotel (Winter 1921) 5:15 
  9. SK8 Life 1:29 
  10. Good Morning, Amazonia! 7:19 
  11. Dead In The U.S.A. 5:58 
  12. The Final Attack 2:52 
  13. Flebo's Country 0:38 
  14. CD 2:In Our Times 5:28 
  15. Lord Money 4:00 
  16. H.I.V. 3:32 
  17. Selling Happiness 5:42 
  18. Childhood Stairs 5:04 
  19. Subliminal Pain 6:21 
  20. Within The Mirror 3:59 

Site(s) du groupe :

Site web de HEADCRASHER
Par olivier no limit

Publié le 05/01/2018

 

Le groupe HEADCRASHER est né en 1984 sous la houlette du batteur Roby Vitari. En 1989, le chanteur Claudio Gentile et Roby décident de de déménager dans la région de Turin pour assurer un plus grand succès pour l'avenir de leur groupe. En 1989, "Nothing Will Remain" est sorti, un chapitre important pour la scène speed metal italienne. Deux ans plus tard, le groupe fait paraitre sa deuxième et dernière production, "Introspection", qui propose un heavy metal plus rapide et plus agressif si on le compare à leurs débuts. En 1992 c’est la fin. À l'exception du chanteur Claudio, les autres membres quitte le bateau et donné vie au projet The Art of Zapping. Claudio met sur pied un nouveau line-up avec lequel HEADCRASHER publie l'EP "Brain Jokes". Le groupe ferme définitivement ses portes toutes ses activités en 1993.

 

Le combo se reforme en 2017 avec comme line up : Claudio Gentile: VoxJB “Blade” Brunetti: Guitars ,Italo “Flebo” Le Fosse: Bass ,Roby Vitari: Drums et signe un contrat avec Punishment 18 Records pour une double réédition composé de « Nothing Will Remain » et de « Introspection » . Alors avant de continuer cette chronique je m’excuse par avance de ne pas citer le nom des titres, mais ayant téléchargé ces derniers et ayant perdu les données je suis dans l’incapacité de vous les restituer en forme d’exemple.

 

Pour moi ils font dans deux genres de thrash. Le premier est celui que je préfère : Speed, parfois heavy, mais oh combien jamais linéaire car nourri d’un tas de changements de rythme, alliant à la fois une sacrée pêche, un certain sens de la mélodie et pouvant charrier outre de la rage, un feeling qui peut s’avérer assez inquiétant. Ils peuvent même pasticher le générique de « Bath-man » en le jouant rock et hip hop à la fois, comme pouvait le faire leur grand frère outre-Atlantique ANTHRAX, spécialiste alors du mélange des genres. Et puis ils s’essayent aussi à un thrash beaucoup plus progressif sachant jouer sur la dissonance, la technicité et les changements de riffs et d’atmosphère brusques. C’est assez surprenant ce virage au sein d’un même groupe et cela peut aussi expliquer pourquoi ils ont splitté. En tous les cas que voici un double cd que les fans de thrash peuvent acquérir car bon nombre devraient y trouver un intérêt et puis certains titres sont très bons.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports