HELLHORSE - For Wolves And Vultures

Chronique

Pochette de l'album For Wolves And Vultures par Hellhorse
  1. Skull Sun
  2. Djöfullinn er Danskur
  3. Last Temptation
  4. House of Roosters
  5. Get Drunk, Get Mad, Get Even
  6. Death Ride
  7. Black Weed
  8. Lowered Expectations and Muted Sexuality
  9. White Light, Black Hope
Par Mindkiller

Publié le 23/02/2012

 

Hellhorse est un groupe danois venant de Copenhague. Il nous livre, sur le papier un sludge metal qui est énergique. Cependant, l’énergie et la qualité ne vont pas forcément de pair. HellHorse nous prouve qu’un bon groupe peut être sabré par un chanteur ne convenant pas du tout au style proposé.

Commençons tout d’abord par parler d’un groupe qui va servir de référence pour cette chronique. Ce groupe c’est le succulent Kingdom of Sorrow de Jamey Jasta et Kirk Windstein. Ils ont compris eux, que pour faire du bon sludge avec une voix –core, il faut qu’il y ait une production adéquate. Alors certes, le sonde Kirk Windstein est très particulier, mais il convient parfaitement à tous les titres proposés sur les deux albums du combo. Ici, nous avons un groupe qui nous fait un genre hybride du plus mauvais effet : du sludgecore. Oui oui, vous avez bien lu. Un genre qui pourrait être bon si le groupe n’avait pas un chanteur aussi mauvais dans ce style. Attention, le chanteur chante juste et n’a aucun défaut de musicalité. Mais il ne convient tout simplement pas à la musique.

Car les musiciens nous servent un bon stoner sludge, quoique mille fois entendu et pas novateur pour un sou. Ils auront cependant l’indélicatesse de reprendre des plans, en les arrangeant à leur sauce, de groupes cultes comme Black Sabbath et Black Label Society réunis sur la deuxième piste de l’album. Alors si la voix claire du chanteur sauve les meubles, dès qu’il commence à hurler, ça devient une catastrophe ambulante. Une faute de goût flagrante est là. Non mais comment on peut laisser une telle chose se produire. Ça ne va juste pas ensemble, à moins de viser une population de kids coreux. Mais on ne peut clairement pas prétendre vouloir toucher un public adulte avec ce genre d’albums.

Les idées de base sont bonnes, les musiciens (chanteur compris) sont bons, mais le tout est tellement soit déjà entendu dans cette veine, soit tellement mal produit, mixé et surtout associé que ça fait que la sauce ne prend pas du tout. L’album passe du coup du truc sympa vite écouté vite oublié à un album étant une véritable purge à écouter. Car d’un bout à l’autre les défauts présents se feront de plus en plus sentir.

Dommage pour les amateurs de metal plus adulte. Tant mieux pour les kids. Il faut juste espérer qu’ils auront assez d’argent de poche pour acheter l’album et pas le pirater. On oublie très vite cet album.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 1 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 1/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports