HELLSAW - Trist

Chronique

Pochette de l'album Trist par Hellsaw
  1. The Devil Is Calling My Name
  2. Sorrow Is Horror
  3. Doom Pervades My Nightmares
  4. The Forerunner of the Apocalypse
  5. Death Bells
  6. Trist
  7. A Winter Cold
  8. Beldam
  9. Silence

Site(s) du groupe :

MySpace de Hellsaw
Par Dzo

Publié le 20/04/2012

Télécharger légalement

Hellsaw est un groupe de la deuxième vague de Black Metal formé en 2001, fondu dans la masse dantesque des groupes jouant ce style. Venant d’Autriche, il joue un black plutôt traditionnel aux tons mélodiques et mélancoliques.

Le groupe a à son actif quelques albums notables intéressants comme ‘Phantasm’ ou plus dernièrement ‘Cold’, paru en 2009 chez Napalm Records, label lui aussi autrichien qui compte dans ses rangs Summoning.

Malgré cela, le groupe reste quand même relativement méconnu du ‘grand public’, alors que d’autres formations bien plus médiocres ont une meilleure renommée dans le domaine si vaste qu’est le Black Metal.

Mais si la discographie d’Hellsaw se voulait un peu hésitante, ‘Trist’ va définitivement remettre les pendules à l’heure. Pour ce quatrième full-lenght, on recrute un nouveau batteur, arbore un son plus que potable ainsi qu’un artwork de la pochette plus cru. Et pour finir, on accentue une misanthropie qui va immédiatement se faire ressentir dans l’atmosphère de l’album, et ainsi donner du piment à tout cet ensemble.

Putain, que c’est bon de sentir que le groupe a décidé de se bouger afin de sortir de l’ombre pour nous balancer en pleine poire un album inventif, prenant et bien plus violent que ses prédécesseurs.

Ça ne veut pas dire qu’Hellsaw était un mauvais groupe, loin de là, mais il leur manquait ce petit quelque chose, cette audace qui leur permettrait de se démarquer de cette scène si fournie, en bon comme en médiocre.

Preuve à l’appui, Hellsaw arrive à nous surprendre à la fin de ‘Doom Pervades My Nightmares’ avec son passage acoustique très bien ficelé qui n’est pas sans rappeler le morceau ‘The Black Uncharted’ présent sur ’Armadda’ de Keep Of Kalessin.

Mais pas que cela, on sera d’avantage surpris à écouter des passages très rapides à la 1349 (oui oui). Écoutez ‘Sorrow Is Horror’ et vous comprendrez.

En effet, le torrent de blast beat servi par le nouveau venu Neuroticon apporte une agressivité sans concession aux compositions de la formation autrichienne, et sort définitivement Hellsaw de la section molle du genou qu’elle pouvait connaître dans le passé. Quoique l’instrument de ce dernier est tout de même un peu trop mis en avant, ce qui a tendance par moment à laisser le chant d’Aries et les grattes au second plan. Pas dramatique, il n’y a pas de quoi fouetter une loutre non plus, surtout que l’oreille prend vite le pli.

Dans sa globalité, l’album s’écoute très bien, l’auditeur est tenu en haleine par les compositions énergiques et variées qui constitue ‘Trist’. Il n’y a pas de passages mollassons qui nous plongent dans une somnolence incongrue.

La chanson éponyme de l’album sonne mélodique à souhait, tandis que ‘A Winter Cold’ jongle entre passage mid-tempo et chœurs, sans parler de la longue ‘Silence’, qui se termine dans un amoncellement de blast beat suffocants, mais terriblement orgasmiques, et conclut cet album avec fureur et puissance.

Aucun doute, Hellsaw a mûri, et cet album est une sorte de renaissance pour eux. Un gros travail a été fourni, et on ne peut que s’en délecter et apprécier.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports