HELMUT - XI IX XI

Chronique

Pochette de l'album XI IX XI par Helmut
  1. A Decade of Lost Freedom
  2. Divine Kebab
  3. The Road to the Pokhara
  4. Tap7
  5. Chickenbrain
  6. Chouchenn
  7. The Legend of Glen Baden
  8. Karl Lagarfeld
  9. Colson Blues
  10. Doomkopf

Site(s) du groupe :

MySpace de Helmut
Par Raven

Publié le 24/12/2011

Télécharger légalement

Helmut est un groupe en provenance d'Ovomatine Land, et qui a trouvé bonheur pour la sortie de leur album XI IX XI avec le label du chocolat suisse à la dynamite : Heimathome Records. XI IX XI est le deuxième album de leur discographie. La présence de Helmut au sein des artistes de Heimathome montre la volonté du label de s'étendre à d'autres genres musicaux. Une bonne initiative, pour une belle collaboration entre le groupe et le label. Helmut pratique un stoner metal avec des influences intéressantes.

L'album XI IX XI de Helmut a de quoi faire vibrer des moustaches !

La setlist comporte de curieux noms de chansons. Mais la meilleure des réponses reste le contenu musical. La première chanson A Decade of Lost Freedom nous met directement dans l'ambiance, ou plutôt dans une drôle d'ambiance qu'on n'a pas l'habitude d'entendre. Nous avons à faire à un mélange hybride de stoner et de mélodies orientales (oui ça me fait vraiment penser à sa !). C'est très surprenant au début, mais on se laisse prendre au jeu. C'est une sorte d'invitation au voyage, et cette sensation se confirme avec le morceau suivant : Divine Kebab. Le feeling est vraiment saisissant. La sonorité du morceau est très grasse, comme un kebab bien huileux. Le voyage continue avec : The Road to Pokhora. J'ai comme l'impression que mon kebab contient des aliments hallucinogènes. La voix claire, et la façon dont la chanson sonne, me font penser à du Orphaned Land (?!). Ce mélange est agréablement surprenant, et contient des surprises. On rentre un peu plus dans le vif du sujet avec le morceau : Tap7. La chanson donne du groove à souhait, c'est mon titre préféré dans XI IX XI. Les 4 premières chansons démontrent le potentiel artistique intéressant de cet album.

Pour la suite, Chickenbrain me fait penser à du Down en moins énervé sur certains passages. Le voyage continue avec le morceau instrumental : The Legend of Glen Baden. Il donne l'impression d'être dans un grand désert aride. Colson Blues est une chanson plus blues que les autres. L'influence ZZ Top citée dans la présentation du groupe est bien représentée à travers ce morceau. Doomkopf est le titre qui conclue de très belle manière le voyage.

La production n'a pas été confiée à n'importe qui. C'est Laos Extemendi de Gojira qui s'est occupé de la production. Le résultat est d'excellente facture avec cette atmosphère spéciale. Le son des guitares sonne blues et gras pour un rendu metal.

Après plusieurs écoutes, cet album est une véritable satisfaction. Les compositions de Helmut sont très bonnes, et la production réalisée par Laos Extemendi donne un plus à cet univers spécial. Le feeling est saisissant. L'atmosphère est envoûtante. Heimathome Records a eu du flair en faisant rejoindre Helmut dans sa team. Le cap du deuxième album franchis devrait permettre au groupe de commencer à s'exporter dans toute la Suisse entière et aux alentours. Je leur souhaite de réussir, et de continuer à faire de la bonne musique.

Ma moustache a apprécié !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports