HEMELBESTORMER - Aether

Chronique

Pochette de l'album Aether par HEMELBESTORMER
  1. After Us The Flood
  2. Starless
  3. The Purging
  4. On Desolate Plains

Site(s) du groupe :

Site web de HEMELBESTORMER
Par Dzo

Publié le 04/04/2016

Télécharger légalement

Après un premier split plus que prometteur paru en 2014, Hemelbestormer, jeune formation qui date de 2012 venant du Nord-Est de la Belgique revient avec Aether, premier opus signé chez Debemur Morti (Blut Aus Nord, In The Woods..., Sons Of Crom, Year Of No Light) qui a su déceler en eux un réel potentiel musical.

Quand j'ai découvert ce groupe complètement par hasard via les ondes de Youtube, j'ai été frappé par l'impact de leur première galette qui est en fait un split avec Vanessa Van Basten, l'opus en question étant scindé entre morceaux du groupe et de la chanteuse. Déjà issue d'une grande maturité, la musique du quatuor belge est un mélange entre Post-Metal avec quelques petites tendances Sludge, les riffs plus lourds peuvent quant à eux fleureter avec d'autres sous-styles de Metal plus ou moins extrêmes.

Pour se situer, c’est un peu comme si les membres de God Is An Astronaut, Monolithe et Year Of No Light fusionnaient en une seule et même entité pour donner naissance à un nouvel embryon musical. A l’instar des groupes cités, Aether est une pièce entièrement instrumentale, ce qui donne d’avantage de profondeur à la musique et laisse place entière à l’évasion et l’imagination de l’esprit face à ces ambiances atmosphériques abyssales.

Encore mieux construit que son prédécesseur, que ce soit dans la nature des compositions qui ont gagnées en puissance et sont également d'avantages incisives, la force dominante d'Aether est son accessibilité avec ses morceaux qui incrustent rapidement et définitivement notre conduit auditif.

A la fois beau et sombre, tellurique et astral, la musique d'Hemelbestormer est un formidable brassage de style qui donne une combinaison gagnante rassemblant un panel d'émotions impressionnantes et homogènes. Dur en effet de résister à ce changement de rythme progressif et ascensionnel sur la deuxième partie d''After Us The Flood' qui mêle à la fois mélancolie et magnificence. ‘Starless’ se veut quant à lui particulièrement atmosphérique sur les premières minutes d’écoute pour évoluer progressivement dans des sphères plus sombres et vindicatives, toujours dans une ascension bien maitrisée.

Si ‘The Purging’ est un poil plus conventionnel que les autres titres, ‘On Desolate Plains’ s’impose comme étant le morceau le plus ésotérique de l’album, caractérisé par ces humeurs changeantes séquencées et ses riffs lourds et plaintifs soutenus par une aura mystique omniprésente. En fait, tous les titres de ce nouveau fleuron sont liés entre eux par une trame de fond cohérente et immersive à la fois, au point qu’on ne voit absolument pas défiler l’heure d’écoute (chaque titre dure entre douze et vingt minutes, ce qui laisse le temps à l’auditeur de se fondre pleinement dans l’univers proposé).

Pari gagné donc avec ce premier full-lenght qui s’avère être une réussite sur tous les tableaux, que ce soit musicalement ou visuellement (l'artwork est juste sublime). L'album est disponible en cd et double Vinyle Gatefold chez DMP.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports