HOLLENTHON - Domus Mundi

Chronique

Pochette de l'album Domus Mundi par Hollenthon
  1. Enrapture [Hinc Illae Lacrimae]
  2. Homage [Magni Nominis Umbra]
  3. Vestige [Non Omnis Moriar]
  4. Lure [Pallida Mors]
  5. Interlude [Ultima Ratio Regum]
  6. Reprisal [Malis Avibus]
  7. Premonition [Lex Talionis]
  8. Eclipse [Vita Nova]
Style : voir chronique
Par Darkgrinder

Publié le 29/11/2004

 

Horror daube métal

Je ne sais pas s'il vous est déjà arrivé d'acheter des cds un peu au hasard en suivant simplement quelques lignes censées résumer les dites galettes. Il arrive parfois qu'on ait quelques surprises ... En l'occurrence celle-ci est de poids ... Vaguement classé de sympho dark, je me suis retrouvé à écouter le premier morceau un peu étonné. Celui-ci s'annonçant comme étant plus dans les tons horror ou black qu'autre chose. Quelques riffs bateaux et un chant black manquant cruellement de conviction, le tout quand même relevé par un clavier plus accrocheur. Bon je m'étais fait avoir et me sentais déjà bien déçu, j'aurais mieux fait de m'acheter une pizza ( cd d'occasion quand même, je ne me demande plus pourquoi ). Mais ce n'était rien comparé à ce qui m'attendait par la suite.

Le second morceau s'envole sur un plan black métal des plus grandioses, à savoir à la limite de l'inintéressant. Puis en plein milieu du morceau voici que débarque un clone de Matmatha venu faire un boeuf avec les métalleux. Un chant clair venu de nulle part, des riffs joyeux et tout ce qui s'en suit, c'est la fête pour un peu on se verrait aller danser. Le 3eme morceau s'engage sur une musique orientale alternée et/ou alliée avec ce fameux horror métal des plus médiocres. Le mélange ne prend pas du tout, c'est mal inspiré, là le qualificatif horror métal prend toute son ampleur, c'est vraiment horrible.
4) Alors là on attend le paroxysme, les comiques du morceau 2 sont de retour, c'est basique d'accord, mais ça ne ressemble vraiment plus à rien. Si le métal ressemblait toujours à ça, j'écouterais de la techno à l'heure actuelle.
5) Tiens, un voyage accompagné par des chants grégoriens, on enfile les costumes de circonstance et c'est parti ...
6) Un petit tour dans la farandole toujours sur des atmosphères joyeuses, le tout enlevé par un biniou ( ou un instrument qui lui ressemble fortement ), accompagné par les guitares Fisher Price saturées, je vous laisse imaginer ( enfin si c'est possible d'imaginer cette chose ).
7) Heu ... notre superbe groupe en séjour chez une tribu amazonienne oubliée ? Non, je n'ai pas fumé ... La soupe continue, c'est incroyable de nullité.
8) Là on touche le fond en ce qui concerne la mièvrerie, pour un peu on croirait que des lutins ont débarqué avec leur flûtes .... De plus des prêtres chantent secondant le timbre black métal ...
9) Plus que quelques minutes à subir ... Tiens du métal... c'est bizarre... Ce morceaux n'est pas comique, mais bon reste médiocre malgré tout. On a même droit à un solo de guitare, comme s'ils voulaient nous montrer que finalement, s'ils avaient voulu, ils auraient pu faire quelque chose de bon.

Il est possible que je soit influencé par mes goûts mais il n'en reste pas moins que ce cd est d'une rare bizarrerie, jouant vraiment sur l'atypique. Enfin je ne saurais que trop vous conseiller d'écouter cet album avant de l'acheter, vous remercierez sans doute Metal France ensuite. Pour ma part, je vais m'empresser de revendre le mien ...

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports