ILL NIÑO - Till Death, La Familia

Chronique

Pochette de l'album Till Death, La Familia par Ill Niño
  1. Live Like There's No Tomorrow
  2. Not Alive In My Nightmare
  3. I'm Not The Enemy
  4. Blood Is Thicker Than Water
  5. Are We So Innocent
  6. Pray I Don't Find You
  7. World So Cold
  8. Dear Friends
  9. Breaking The Rules
  10. Payaso
  11. My Bullet

Site(s) du groupe :

Site web de Ill Niño
Par Baptiste

Publié le 22/08/2014

Télécharger légalement

Presque quinze ans déjà depuis le premier album des latin-lovers du metal. Si l’enthousiasme autour du neo et donc du groupe s’est effondré depuis, le groupe a fait preuve d’un entêtement sommes toutes assez remarquable.

 Leurs albums passant de plus en plus inaperçu, on aurait pu croire que le groupe allait s’écouter et évoluer. Les déclarations d’intention d’il y a quelques mois ne disaient pas le contraire : cet album allait nous surprendre. Après 10 ans de quasi stagnation, ce serait ni plus ni moins qu’une petite révolution.

 Autant vous dire que si 1789 avait été si sommaire en terme de changement, notre chef d’état s’appellerait aujourd’hui Louis XXVIII.

Si vous êtes surpris par chaque nouveau single de Christophe Maé, vous êtes peut-être assez naïfs pour vous laisser étonner par ce grand chambardement. Pour les autres, vous retrouverez confortablement le groupe là où vous l’aviez laissé ou presque.

Bien sûr le neo des débuts a peu à peu glissé vers un efficace metalcore, lorgnant vers le death mélodique, mais la recette du groupe est restée sensiblement la même.

En fait, il est assez facile d’imaginer un kit en vente dans le commerce qui aurait une consigne de ce genre :

 « Voici en quelques étapes comment réaliser chez vous une bonne chanson d’Ill Nino :

1/ Introduisez par un gros riff bien gras

2 / Couplez ce riff d’un chant bien violent et saturé sur les couplets

3/ Ralentissez le tempo pour le refrain et envoyez une ligne de chant clair bien sucrée

4/ Balancez, du début à la fin, invariablement le même rythme joué sur des percus bien typiques pour donner ce côté latin qui est quand même LA valeur ajoutée du groupe 

En respectant ces 4 grands principes, vous pourrez sans peine composer votre propre album de Ill Nino ! »

 C’est à peine exagéré tant le groupe ne prend aucun risque.Les plus tatillons iront dire qu’il y a un peu plus d’éléments électro, que le côté latin est en stand-by ou encore que l’agressivité est montée d’un ton. Plus un feu de paille qu’un vrai changement à dire vrai. L’electro reste très discrète, la guitare acoustique a en effet presque disparu mais cela passe complètement inaperçu. Quant à l’agressivité, elle était déjà là sur les deux précédentes sorties du groupe… Présente même sur tous les albums en réalité à l’exception du navrant Enigma.

Les quelques tentatives de variation restent bien sommaires et n’enlèveront à aucun moment cette impression de bloc uniforme. C’est au final ce qu’il y a de plus fabuleux chez le groupe, cette impression qu’ils pourront ajouter dix éléments nouveaux à chaque chanson sans que jamais la sensation d’écouter invariablement la même chose ne disparaisse. 

Reste que l’on pourra se raccrocher à quelques refrains un peu plus accrocheurs que les autres comme « Live Like There’s NoTomorrow » ou « Dear Friends », bien que Christian Machado soit toujours limité dans son chant clair. S’il ne donne pas trop dans le patos et il faut s’en féliciter, ses performances en voix clair sont encore une fois quelconques et putassières. Dommage tant le mec maitrise le growl.

On appréciera également quelques solos bien sentis ainsi qu’une tentative louable et plutôt aboutit de chanson plus ambitieuse.« Blood Is Thicker Than Water », six minutes au compteur, construit son ambiance avec réussite tout en ayant l’immense mérite de varier un peu.

Comme à chaque fois avec le groupe, on peut quasiment faire un copier-coller de la chronique de l’album précédent. Les variations sont minimales et la musique reste à 95% identique à ce qu’ils font depuis toujours. Pas forcément un mal pour qui adore le groupe, il pourra se mettre sous la dent onze nouvelles compos pas foncièrement mauvaises. En revanche si écouter un album de Ill Nino a toujours été un calvaire pour vous, vous sauverez une heure de votre vie en ignorant purement et simplement ce Till Death, La Familia.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports