IN LOVING MEMORY - Negation of Life

Chronique

Pochette de l'album Negation of Life par In Loving Memory
  1. Even a God Can Die
  2. Skilled Nihilism
  3. Adversis Pugna Tenebras
  4. Negagtion of Life
  5. November Cries
  6. Shimmering Divinity
  7. Through a Raindrop
  8. Celestial
  9. Nulla Religio, Solum Veritas

Site(s) du groupe :

MySpace de In Loving Memory
Par Mindkiller

Publié le 02/04/2012

Télécharger légalement

La péninsule ibérique est une destination musicale qui va être récurrente. En effet, après la très bonne découverte black/death qu’était The Last Twilight, je découvre aujourd’hui un groupe récemment débarqué sur la scène doom death de ce pays. Disons le tout net. Je ne connaissais rien, pas même l’existence de In Loving Memory, avant l’arrivée de leur dernière galette en date dans ma boite aux lettres. Ce dernier album date un peu tout de même puisque paru en 2010 chez Solitude Productions et BadMoonMan Music.

Originaire de Bilbao, on ne penserait pas à un groupe de doom quand on pense à la ville. Les plus étriqués y associeront directement le groupe de la Mano Negra ou tout autre dérivé de punk rock pop festif espagnol. Le metal n’étant pas ce qu’il y a de plus connu dans ce pays. Cependant, à l’écoute de ce deuxième album arrivant 2 ans après le premier, on peut penser que le pays possède tout de même son vivier de groupe metalliques. C’est avec plaisir que je découvre les titres qui ne donnent pas dans le doom lourd lent et dépressif. Et même si ce n’est pas la gaité qui prime sur cet album, il reste cependant énergique… pour du doom.

Les riffs sont même plutôt rapides sur les premiers titres et en particulier sur Skilled Nihilism. Un titre qui pourrait presque faire penser à Once Solemn de Paradise Lost (album Draconian Times) tant par la voix que par l’énergie dégagée. Les mélodies utilisées n’inventent certes pas la poudre mais elles dégagent une émotion sympathique même si lourde. Et la voix aide énormément à mettre en place cette émotion bien qu’elle soit empruntée au death. Mais quand on parle d’émotions, on ne peut passer à côté du morceau titre Negation of Life avec son intro à la guitare accoustique du plus bel effet. Le reste est peut être un peu plus classique du doom avec ces gammes et riffs typiques. C’est en fait le titre le moins original de l’album mais aussi le plus emprunt d’émotions.

C’est d’ailleurs ce qui fait la force de cet album. Savoir rester dans les codes du genre tout en y apportant un plus surgit du fin fond du milieu des années 90 et outre manche qui plus est. Car il est clair qu’en écoutant cet album on ne peut penser qu’à ces formations britanniques, Paradise Lost en tête. Les éléments énergiques, qui ne sont pas légion non plus à stricto sensu, font que l’album ne devient pas vite ennuyeux ou ne nous fait pas sombrer dans la déprime rapidement. Le doom présenté ici est plus mélancolique que dépressif. Ce n’est pas le doom qui va vous faire vous tirer une balle en plein milieu de l’album mais plutôt qui va vous inviter à extérioriser des émotions que l’on a tendance à garder. Certains passages subliment le tout ou nous arrachent à cette mélancolie. Des riffs plutôt inhabituels (comme le pont de Negation of Life, pièce maitresse de l’album) vont nous surprendre et faire que cet album va sortir du lot.

Ainsi donc, Solitude Productions a encore marqué des points avec cet album. A croire que la Russie est gage de qualité en matière de metal. Car même si cet album est fait par des espagnols, il n’en reste pas moins signé par un label russe qui nous prouve une fois de plus qu’elle sait dénicher ses talents. Un album à conseiller à tous les amateurs du genre.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 4 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports