IN.SI.DIA - Denso Inganno

Chronique

Pochette de l'album Denso Inganno  par IN.SI.DIA
  1. Il mondo possibile
  2. Mai perdere controllo
  3. A Causa Tua
  4. Cosa Resta
  5. Denso Inganno
  6. La Casa dei Segreti
  7. Sogno Reale
  8. Il Vero Potere
  9. Sintesi
  10. Non Sei Vinto
  11. A Conti Fatti

Site(s) du groupe :

Site web de IN.SI.DIA
Par olivier no limit

Publié le 04/03/2017

 

Si vous êtes fan de heavy thrash prenez donc le temps de lire cette modeste chronique. Je voulais vous parler de « Denso Inganno » un album qui sortira fin mars créé par le groupe Italien IN.SI.DIA. Leur nom ne vous dit rien ? Pourtant ce dernier n’est pas un nouveau venu sur la scène metal, car il est né à Brescia en 1987 sous le nom INVIOLACY. Après un premier Ep en Anglais nommé « No Compromises » sorti en 1991, Ils décident en 1993, pour l'enregistrement de leur premier vrai album « Istinto E Rabbia " de changer leur nom et de chanter en Italien. S’ensuit, en 1995, un second opus« Guarda Dentro Te ». Là ils sont au fait de leur carrière via un franc succès. Malheureusement l’aventure s’arrête pour dissensions internes au sein du groupe. En 2011, les albums sont réimprimés suite à une forte demande de leurs fans. Le groupe, avec trois membres originels et nanti d’un nouveau batteur, se reforme, rejoue sur scène et propose ce nouvel album qui franchement m’a beaucoup plu.

 Pourquoi ? Et bien voilà :Déjà on sent qu’ils ont du métier, c’est indéniable. Leu jeu est soudé comme les cinq doigts de la main et fait preuve d'une maturité certaine. De plus, ils ont un style à eux, ce qui est quand même pas mal quand on joue dans la gamme heavy thrash, genre aux codes très précis et mille fois usités. Il y a bien sûr leur chant en Italien qui apporte une touche originale à leur metal, langue qu’ils ont parfaitement incorporé à leur musique, mais il y a aussi le reste. Rythmiques puissantes, typiques du genre qui peuvent faire penser à EXODUS sur « Il mondo possibile » ou bien ANNIHILATOR. De plus sur des morceaux comme « Mai perdere controllo » je trouve qu’ils mettent, au niveau mélodique, un quelque chose qui rappelle un peu le thrash moderne à la PRONG, même s’ils restent dans la gamme d’un old school. Au niveau des tempos, Ils peuvent passer d’un medium très heavy (A Causa Tua) à quelque chose de beaucoup plus speed (La Casa dei Segreti), sachant varier, au sein d’une même composition, leurs pulsions.

 Et là où ils sont forts c’est dans leur facilité à installer dans leur thrash, une tension palpable sur fond d’inquiétude, car, oui, leur musique sans être black, charrie en elle « un je ne sais quoi » de sombre, d’angoissé, d’immédiat. Écoutez « La Casa dei Segreti » ou « Il Vero Potere » pour vous en convaincre, deux titres tout en retenue, puissance et malaise sous-jacent, sur fond d’arpèges et rythmiques musclées. Une aura particulière y est palpable. Après ils peuvent aussi se servir de mélodies que l’on retrouve dans le death mélo, comme pour l’instrumental « Sintesi » ou le très bon « Non Sei Vinto ». Là leur musique se pare d’une aura plus positive et accrocheuse. Enfin « A Conti Fatti » termine cet album avec moult solos qui vous tirent de l’émotion. Bref, une vraie bonne surprise que ces vétérans qui ont repris du collier en proposant un album plus qu’honnête !!

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports