INCARNATED - Pleasure of consumption

Chronique

Pochette de l'album Pleasure of consumption par Incarnated
  1. Dying sounds
  2. Blood for blood
  3. Life organs transplantation
  4. Blood sign
  5. Dead house
  6. Human meat
  7. Disturbance of consciousness
  8. Oscullum obscenum
  9. U.F.O
  10. Ghettoblaster
  11. Genetic deformation
  12. Rotten visions
  13. Your mad mind
Style : voir chronique
Par Darkgrinder

Publié le 20/03/2006

 

Grind death gore

Une fois n’est pas coutume mais pour cette chronique je crois que je vais faire court.
Cela simplement parce que le style d’Incarnated est très homogène, écoutez le premier morceau vous saurez comment cela se passe sur les autres.

Incarnated touche par son atmosphère malsaine toute droit sortie des chambres de tortures des enfers. Mais c’est tout ! (et c ‘est bien peu)

Techniquement, Incarnated est mauvais. Alors peut-être est-ce que cela fera l’affaire pour les fins de soirées où tout le monde est assomé par l’alcool la drogue et…
Bref au moment au moment ou votre cerveau ne sera même plus que l’ombre de lui même alors peut-être aurez ce "Pleasure of consumption", car il faut l'avaler.

Le son D’incarnated se veut très crade et brouillon, particulièrement le jeu de batterie, très difficile à dicerner. En plus le jeu est approximatif et a bien du mal à se renouveler. Ce ne sont pas les 2-3 bonnes idées (littéralement) qui se sont glissés dans l’album qui changeront grand chose.

Je vois mal Incarnated réussir à se faire un nom, surtout en Pologne .

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports