INDICA - Délivrance

Chronique

Pochette de l'album Délivrance par Indica
  1. Délivrance
  2. Lettre a ma muse
  3. Ma douce amertume
  4. Angel voices
  5. Seul
  6. C.Q.T.C...
  7. ... P.T.D.
  8. Ju
  9. LE cON DamNé
  10. Troublante finesse
  11. Sang et larmes
  12. Kore
Style : voir chronique
Par Ludo

Publié le 01/12/2004

 

Indica c’est ma bonne surprise perso de ces derniers mois. C’est après l’écoute d’un sampleur promo gagné un peu par hasard que je me suis pris de passion pour ce groupe de Libourne et que j’ai donc eu envie de rédiger une jolie petite chronique.

D’abord, sachez que Indica, c’est pas fait pour les « déprimés d’la vie » ou ceux qui font la gueule les ¾ du temps, car même si certains textes peuvent s’avérer profondément touchants comme "Seul" ou "Lettre à ma muse", on sent, au regard du livret et à sa lecture, que tout ce petit bouquant d’enfer a été fait dans un très bon esprit, sans prise de tête et en toute humilité.

Musicalement, Indica joue du « Patator-Metal-Core » ( c’est moi qui viens d’inventer ça là … allez savoir ... ), c'est-à-dire que leur musique « elle te donne une force, mais d’une force ! ». A priori, vue le son ( très bonne prod au passage ), on se dit que c’est encore un groupe de néo, bhen non, désolé pour ceux qui n’ont de cesse de cracher dans la soupe, Indica a bien l’esprit Metal et le son qui va avec ! C’est la variété ( non, pas celle de Pascal Sevran ! ) qui fait la richesse de ce Délivrance puisque tour à tour, on sent un peu l’odeur des grands Lofo ou de 3po2 pour ce qui est plus Metal à tendances HxC ( j’ai bien dit « tendances » ) comme c’est la cas du titre "...P.T.D." que je vous conseille vivement le matin au réveil, ou même de Sinclair ( le refrain de "JU" ) pour cette voix claire magnifique qui rappelle légèrement celle de Chino « encore un hamburger ! » Moreno des Deftones ( la fin de "Lettre à ma douce" ou le trip planant "Angel Voices" ). Mais le chanteur de Indica est également un put*** de hurleur à la voix bien déchirée et bien hurlée, ce qu’il affectionne tout particulièrement et pour notre plus grand bonheur ! Allez, j’avoue que le titre "Ma douce amertume" a un pt’it coté « Nowhere » mais en beaucoup mieux alors...

Le premier album des français de Indica est donc un très bon concentré de mélodies et de brutalité « à la française » avec des compos dont certains refrains nous restent gravées dans le crâne pour longtemps et dont le vocaliste est étonnamment efficace sur tous les tableaux ! Un album bien fait, cool et séduisant !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports