INQUISITION - Bloodshed Across The Empyrian Altar Beyond The Celestial Zenith

Chronique

Pochette de l'album Bloodshed Across The Empyrian Altar Beyond The Celestial Zenith par Inquisition
  1. Intro : The Force Before Darkness
  2. From Chaos They Came
  3. Wings Of Anu
  4. Vortex from the Celestial Flying Throne of Storms
  5. A Black Aeon Shall Cleanse
  6. The Flames of Infinite Blackness Before Creation
  7. Mystical Blood
  8. Through the Divine Spirit of Satan a Glorious Universe is Known
  9. Bloodshed Across the Empyrean Altar Beyond the Celestial Zenith
  10. Power from the Center of the Cosmic Black Spiral
  11. A Magnificent Crypt of Stars
  12. Outro : The Invocation of the Absolute, the All, the Satan
  13. Coda : Hymn to the Cosmic Zenith
  14. Bonustrack (digipack edition) : Once Upon a Time (Typhon cover)

Site(s) du groupe :

MySpace de Inquisition
Par Élodie Beaussart

Publié le 03/11/2016

 

Comme à chaque fois, l’album démarre par un instrumental mystique et étrange, nous plongeant immédiatement dans l’univers très original du groupe.

L’aspect organique et sensuel de la musique d’Inquisition, véritable marque de fabrique du duo, prend à nouveau aux tripes dès les riffs accrocheurs du premier morceau (« From Chaos They Came »). L’auditeur peut déjà se laisser aller à headbanguer en toute confiance, porté par la voix gutturale et monocorde de Jason « Dagon » Weirbach qui déclame des textes toujours inspirés par les mythologies sumériennes et scythes et les concepts mêlant physique quantique, satanisme et astronomie.

Sur« Wings Of Anu », on est déjà conquis, prêt à se laisser à nouveau emporter dans un voyage au bout du cosmos, et on ne sera pas déçu car l’album totalise une longueur de 56 mn qui laisse bien le temps d’apprécier les subtilités de la musique céleste et satanique d’Inquisition.

Encore une fois la production est parfaite, la guitare de Dagon et la batterie deThomas « Incubus » Stevens se répondant dans une série de constructions complexes qui mènent à la fois à l’excitation de découvrir de nouveaux arrangements mais aussi au plaisir de reconnaître immédiatement le style chaleureux et harmonique du groupe.

« A Black Aeon Shall Cleanse » est une véritable claque, Dagon se faisant un malin plaisir à nous hypnotiser de riffs envoûtants et répétitifs qui feront frissonner l’échine de tout black métalleux sensible à une guitare devenue instrument de pur plaisir sensuel. La fin du morceau est surprenante et on retrouve là cette capacité qu’a Inquisition de toujours chercher de nouveaux sons, de surprendre l’auditeur en jouant sur l’attente, la frustration, et finalement de donner satisfaction au moment où l’on s’y attend le moins.

Maîtrise,donc, et magie absolue, tout au long de l’album, qui se clôt par une reprise énergique et martiale de Typhon, groupe de black metal originaire de Medellin en Colombie (« Once Upon A Time », 1996).

Les chakras encore frémissants par tant de sensations, n’oublions pas cependant de jeter un œil au magnifique livret qui accompagne l’album. On y découvrira les illustrations ésotériques d’un artiste français, Vincent Fouquet (www.abovechaos.org),ainsi que des photos montrant Dagon et Incubus dans d’étranges paysages désertiques,ou brandissant une faux au milieu d’une forêt hivernale.

Ce nouvel opus du duo infernal possède donc tout ce qu’il faut pour ravir les fans réguliers, mais aussi séduire et corrompre de nouvelles oreilles afin de poursuivre son ascension régulière dans la scène internationale.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports