INQUISITOR - Stigmata Me, I'm in Misery

Chronique

Pochette de l'album Stigmata Me, I'm in Misery par INQUISITOR
  1. Castigate into Divine Apostle 04:58
  2. I Am Sick, I Must Die 02:18
  3. Holy Man's Gallows Pole 04:05
  4. Dreadful Fate 02:46
  5. Hammering Rusty Nails 04:09
  6. Northern Goliath / Death, a Black Rose 05:17
  7. The Witching Time of Night 03:38
  8. On a Black Red Blooded Cross 01:52
  9. Hate, Misery, Torture & Dismay 05:33

Site(s) du groupe :

Site web de INQUISITOR
Par olivier no limit

Publié le 13/01/2018

Télécharger légalement

« Après seulement 22 ans ... INQUISITOR est de retour !!! C'est avec grand plaisir que les quatre membres originaux d'INQUISITOR ont une excellente nouvelle: le 19 janvier 2018, Hammerheart Records sortira le successeur de l'infâme album de 1996 "Walpurgis - Sabbath of Lust", qui s'appellera "STIGMATA ME, I'm in Misery". C’est que j’avais écrit en chroniquant leur EP « I Am Sick, I Must Die » sorti en septembre. Et cet album est là chaud brûlant sous mes oreilles .

 

Cela donne … Un death old school qui coule très speed et agressif tout en ayant un maintien fluide. En fait ces musiciens originaires du Pays-bas alignent des riffs vieille école sur mode « à fond la caisse », soutenu par une batterie nerveuse qui affectionne aussi les blast beat et pas qu’un peu (Northern Goliath / Death, a Black Rose). Cela ne les empêche pas d’y intercaler des moments plus medium qui sont souvent du thrash (Hate, Misery, Torture & Dismay). Et puis si on décortique leur musique on se rend compte que bien souvent leurs plans de guitare sont issu du heavy metal ce qui donne à leur musique un petit arrière-gout épique, sauf que chez eux leur riffing est passée à la centrifugeuse death. On trouve une légère flagrance black sur « Holy Man's Gallows Pole » et j’ose avancer que sur «Dreadful Fate » on peut y entendre quelques passages qui ralentis un maximum pourraient être issu du rock.

 

Pour compléter le tableau la voix est assez fielleuse entre growl et hargne, la basse s’entend bien, du moins elle est parfois mise en avant (Hate, Misery, Torture & Dismay). Le tout même s’il ne remet en rien le genre se démarque de pas mal de groupe donnant dans le death. Effectivement leur gammes , leurs partitions, vont aussi bien puiser leurs racines dans le metal mort que dans les genres dont je vous ai parlé plus avant ; du coup on a l’impression, outre l’effet speed metal, de se retrouver à la croisée de quelques genres un peu vintage. Cela leur donne un cachet particulier. Parfois leurs riffs répétitifs auraient pu en lasser (Hammering Rusty Nails), mais c’est joué avec une telle pêche que cela passe comme une lettre à la poste. Alors un groupe secondaire, soit, mais pas désagréable à découvrir, loin s’en faut.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports