IRON BASTARDS - Fast and Dangerous

Chronique

Pochette de l'album Fast and Dangerous  par IRON BASTARDS
  1. Fast And Dangerous
  2. The Code Is Red
  3. Rock O’Clock
  4. The Princess And The Frog
  5. Out Of Control
  6. The Wise Man
  7. Born On The Wrong Side
  8. Sarcasm
  9. Ballbreaker Number One
  10. The Snake In The Sky
  11. Vintage Riders

Site(s) du groupe :

Site web de IRON BASTARDS
Par olivier no limit

Publié le 09/02/2017

Télécharger légalement

Non ! LEMMY n’est pas mort, car dans le cœur de pas mal de metalleux et de hard rockers, il survit ne serait-ce que par le biais des vocations musicales qu’il engendre. Le groupe Strasbourgeois IRON BASTARDS en est la preuve sonique, grace à ce « Fast & Dangerous », deuxième du nom qui fait suite à « Boogie Woogie Violence » paru en 2015. Là, on se prend dans les gencives une vraie dose de rock n’ roll façon MOTORHEAD.
Après, même s’ils empruntent un style connu, ils ne font pas vraiment dans du copié / collé, car ils y mettent vraiment leurs cœurs et leurs âmes et le résultat est là. De plus ils possédent leur spécificité .

Cet album est vraiment bon car Il fait preuve d’une certaine maturité, d’une cohérence que je trouve supérieures à leur précédent méfait. Quant aux ingrédients de ce rock sur vitaminé Il y a cette voix éraillée qui sonne un peu comme celle de LEMMY sur « The code is red » ou bien ressemble au gosier de Timo Nikki (le chanteur de PEER GUNT), sans oublier le vocal d’un autre affilié, à savoir Daniel Puzio de VULCAIN. Il y a ce mix à la fois clair , mettant en avant chaque instrument de ce power trio, mais aussi tonique vu l’impact qu’il dégage. Il y a cette basse qui gronde, virevolte, fluide, puissante, cette batterie qui ne peut s’empêcher de speeder tout en apportant parfois du groove (fast and dangerous). Enfin il y a la guitare. Solos à la wah wah qui déboulent pour notre plus grand plaisir comme un train à grande vitesse, mais aussi dextérité de tous les instants trempée dans un bain d’énergie bouillonnante. Et cela c’est un plus !

Après, c’est vrai ils jouent vraiment à la manière d’un MOTORHEAD dans ce que ce dernier avait de plus rock et de plus speed mais en l’exécutant de telle manière que s’en est bluffant. Ils ont du talent ! AIRBOURNE fait bien du ACDC et personne ne s’en plaint ! Alors ne me parlez pas de manque d’identité, car ces mecs respirent leur musique à fond la caisse. Ils se permettent d’ailleurs quelques incartades comme ce « The Snake In The Sky » avec son solo de guitare bluesy à la manière d’un SANTANA passé dans un bon bain de disto hard, où bien mettent de l’harmonica sur « Born On The Wrong Side » , dont le refrain accroche grâce à deux simples notes (c’est ça le rock), ou encore terminent «The Princess And The Frog » à la manière d’un THIN LIZZY.

En tous les cas ils ont pondu un album bourré de titres tous plus efficaces les uns que les autres tels que «The Code Is Red », « Rock O’Clock »; autant de compositions sans aucun temps mort, jetés comme des bombes dans votre petit quotidien. Je ne pensais pas après la mort de LEMMY que quelqu’un puisse faire aussi bien, du moins avec un tel ressenti. Difficile d’aimer un morceau plus qu’un autre vu le feeling « sur le fil du razoir » qui se dégage du tout, mais «Born on the Wrong Side », « Sarcasm », «Vintage Riders » ont ma préférence. MERCI les gars !!!!

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports