IRON WALRUS - the plague

Chronique

Pochette de l'album the plague par IRON WALRUS
  1. Here Comes the Plague 01:49
  2. The Answer 04:53
  3. Blessed 04:14
  4. Balanced 04:10
  5. Judas 05:08
  6. I Hate People 04:35
  7. Medial Sin 03:22
  8. At Work 04:53
  9. Common Sense 04:57
  10. Seal the Fate

Site(s) du groupe :

Site web de IRON WALRUS
Par olivier no limit

Publié le 11/07/2015

Télécharger légalement

J’ai fait la connaissance d’IRON WALRUS lors d’un mini festival où ils jouaient en avant groupe de CROWBAR.

J’ai vite été happé par leur monde artistique. Déjà leur visuel étant particulier.

Effectivement, à part le chanteur barbu Aufi, les autres musiciens étaient cagoulés avec, en sus, sur leur déguisement, une paire de dents de phoques. Cela donnait à leur set un quelque chose de spécial, surtout qu’en parallèle, sur des toiles blanches tendues sur les amplis, passaient des images plutôt flippante comme celle de Manson.

Quant à la musique, c’était du sludge pur et dur, à savoir des tempos « doomesques » et des riffs bien pesants qui vous plombaient les épaules, riffs assez branchés traditionnels old school bien noir.
Et là on prend les même et on recommence.

Enfin plus ou moins.

Sur ce deuxième album nommé « the plague », la voix est plus en avant que sur leur précédent méfait « Insidious Black Sea ». Quant au son des guitares, il est plus primaire, potards des amplis poussés à fond. Mal dégrossi voulant se frayer un son jusqu’à vos oreilles…en force.

Cela vous mord l’esprit.

Des titres comme « The Answer » sont construits sur un rifting hardcore, sauf que le tout est traité avec un tempo lent, ce qui donne à ce genre de morceau un je ne sais quoi de glauque. Excusez la comparaison c’est comme si vous preniez un titre de PRO-PAIN et que vous le ralentissiez au maximum.

« Blessed » est hypnoptique à souhait ; faut vous dire mesdames et messieurs, qu’on retrouve souvent dans leurs mélodies quelque chose de bien accrocheur.

Mais on a le droit, aussi, à quelque chose de BLACK SABBATH comme sur le riff principal de «At Work ».

Mon titre préféré reste cependant «Judas » avec cette voix bien grasse et cette basse qui écrase tout sur son passage.

Écrasement voilà le mot qui convient car leur son est souvent pachydermique tout en drivant un sludge vraiment angoissant par moment.

Bref, voilà un groupe Allemand qui gagne à être connu.

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports