JOHANN WOLFGANG POZOJ - Escape Of Pozoj

Chronique

Pochette de l'album Escape Of Pozoj par Johann Wolfgang Pozoj
  1. Prolog: Vječno Robljem
  2. Iz Grotla Života
  3. --- (instrumental)
  4. Song of Pozoj
  5. Trpaš se po Mesima
  6. Careless Are Your Souls
  7. I Am the Forest
  8. Prstima Prelazim Preko Tvoga Tijela...

Site(s) du groupe :

MySpace de Johann Wolfgang Pozoj
Par Giliath

Publié le 06/10/2011

 

Voici l’histoire d’un groupe de black metal avant-gardiste nous venant tout droit de Samobor. Il s’agit d’une ville de la Croatie Centrale. Ce groupe, nommé  Johann Wolfgang Pozoj, est fondé en 2004 par deux frères issus des groupes Intoxicate (hardcore/metal/punk) et Grob (black metal) ou «Grave» en slave. Alors pourquoi avoir choisi un nom aussi énigmatique ? Le groupe cache sous le nom de Pozoj, un dragon issu d’un mythe (pré) Indo-Européens et des mythologies, des dérivations linguistique qui arriveront un peu plus tard. Le groupe est composé de cinq membres dont Filip Fabek-Guitar/Programming, Marko Balaban à la guitare, Ivan Borcic au chant, Slaven Milic à la basse/Guitare et Luka Kovac à la batterie. Leur discographie va s’articuler autour d'une suite logique, comprenant trois phases, relevant d’une certaine philosophie et d’un symbolisme portant sur l’esprit. La première partie de leur trilogie s’intitule Birth Of Pozoj (2006). Elle porte sur une idée qui n’a pas trouvé complètement sa forme et la naissance du dragon Pozoj qui symboliquement représente le début du cours du temps. La seconde partie se nommant Escape Of Pozoj (2009) représente le summum de la courbe de fertilité, de la croissance et de la maturité. En exprimant l’idée d’un total accomplissement où le dragon peut enfin prendre son envol et quitter la mère nature. Depuis 2004, le groupe, philosophe dans l’âme, a vu sa notoriété grandir par ses albums hors du commun et en jouant dans des concerts locaux. Il s’est vu proposé par le label italien Code 666 un remaniement et un réenregistrement de la trilogie complète avec le nouveau line-up. Ainsi, en 2011, nous nous retrouvons avec un réenregistrement plus moderne de l’opus Birth Of Pozoj et Escape Of Pozoj. Ici nous allons parler du deuxième opus Escape Of Pozoj qui sortira le 14 novembre 2011.

Tout s’exalte librement avec le prologue qui s’intitule Prolog : Vječno Robljem. Le morceau donne libre court à l’imagination dont l’introduction est très obscure et mystérieuse. Un sampler dans les tons graves est utilisé pour donner ce côté tragique et sombre avec une ligne de guitare tout aussi calme que le reste. Vient par la suite s’ajouter le chant d’Ivan Borcic, tout aussi dramatique que la mélodie, avec une voix torturée. Cette fois, elle sera appuyée par l’arrivée d’un son plus lourd et agressif de la part des guitares. La basse est quant à elle noyée par les guitares aux fortes distorsions et la batterie. Le titre Iz Grotla Života exploite un peu plus un environnement malsain mêlant à celui-ci une touche d’électro récurrente discrète. Cette touche électro donne au genre un aspect farfelu et unique. Dans la façon de faire, certains pourraient y retrouver le groupe Burzum mais du fait de l’utilisation de sampler, le groupe réussit à s’en différencier. Cependant le black metal reste une musique non conventionnelle de base alors il est normal que certaines expérimentations aient lieu avec des sonorités comme celles de Johann Wolfgang Pozoj. Le côté avant-gardiste de la musique se retrouve aussi dans le troisième titre ---(instrumental). Un morceau totalement dédié à l’ambiance avec en introduction, un rappel d’arrangement utilisant un son qui peut nous faire penser à une goutte d'eau tombant au fin fond des abysses. Les guitares du début jusqu’à la fin exécuteront des riffs dissonants avec une importante distorsion. Ceux-ci prendront un certain élan avec une batterie qui se déchaîne et donnera un nouvel essor au morceau. Tout au long de l’album, on retrouvera une énergie alliée à un son et des expérimentations qui font nous évader au plus profond de nous même. Le chant pourrait se rapprocher de celui de Sakis Tolis de Rotting Christ. Un titre en particulier attire notre attention, il s’agit de Careless Are Your Soul. Très enrichissant dans les sonorités que l’on pourrait retrouver en Croatie. Le chant est ici parlé et crié à tour de rôle. Il s’agit d’un titre tourmenté et mouvementé par ce jeu de voix pour lequel se prend Ivan Borcic. Les guitares accompagnent celui-ci avec autant de puissance dans l’exécution. Le groupe aime tester de nouveaux sons en créant à chaque fois une nouvelle ambiance qui nous plonge dans des émotions contrastées alliant la sérénité, le stress et l’angoisse.

En 8 titres, tant d’émotions partagées relèvent d’un long travail de composition et d’interprétation. Le dernier titre qui s’appelle Prstima Prelazim Preko Tvoga Tijela... clouera, avec ses quelques 13 minutes, un opus d’une qualité rare. Le morceau peut avoir un effet reposant après une telle orgie instrumentale et vocale. Tout est calme que ce soit pour les guitares ou pour le chant. Nous pouvons apprécier les moments de calme et repenser à toutes les étapes passées précédemment à travers tous ces titres.

La pochette est toute aussi travaillée que la musique. Elle aborde une certaine complexité qui tourne autour d’un cercle comprenant différents éléments. L’extérieur du cercle pourrait s’apparenter à la croûte terrestre. Mais il s’agit de montagnes, peut-être s’agit-il des montagnes de Croatie ? Le reste relève de la création et de l’existence sur terre avec des fragments d’ADN entourant tous ces éléments.

Le groupe nous offre un souffle de nouveauté avec un black metal avant-gardiste n’hésitant pas à utilisé diverses possibilités sonores intéressantes qui nous permettent de découvrir un autre aspect de ce monde élitiste et conservateur.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports