KAMELOT - Poetry for the Poisoned

Chronique

Pochette de l'album Poetry for the Poisoned par Kamelot
  1. – The Great Pandemonium
  2. – If Tomorrow Came
  3. – Dear Editor
  4. – The Zodiac
  5. – Hunter's Season
  6. – House on a Hill
  7. – Necropolis
  8. – My Train of Thoughts
  9. – Seal of Woven Years
  10. – Poetry for the Poisoned (PT I Incubus)
  11. – Poetry for the Poisoned (PT II So Long)
  12. – Poetry for the Poisoned (PT III All is Over)
  13. – Poetry for the Poisoned (PT IV Dissection)
  14. – Once Upon a Time
  15. – Where the Wild Roses Grow (bonus track)

Site(s) du groupe :

Site web de Kamelot
Par Biguiz

Publié le 01/12/2010

Télécharger légalement

(Style : Métal symphonique)
Je préviens de suite, cet album est destiné aux fans du groupe (ou groupes similaires), les autres n'y trouveront rien de vraiment passionnant. Voilà, une fois cette sélection naturelle faite, nous voici entre gens de bonne compagnie ^^

« Poetry for the Poisoned », est donc le nouvel album des américains de Kamelot, portés toujours par Thomas Youngblood et Khan. A la lecture du titre et à la vue de la jaquette, je m'attendais à un album sombre, avec moins d'orchestrations. Côté orchestrations j'avais touché au but car elles sont plus en retrait même si toujours présentes sans pour autant cantonner la partie métal à la simple rythmique. Côté sombre, et bien il faudra revenir en partie. Les 2 premiers titres sont pourtant très énergiques et font mouche, avec des parties prog notamment.

Mais voilà, pour le reste de l'album, on tend vers les balades métal et les titres à la Kamelot (refrains à fond les ballons sur fond de double pédale, couplets calmes, solos de guitare, le tout sur fonds de synthé mélodique comme à l'accoutumée). Les ambiances oui sont un peu plus sombres, mais tout cela sonne comme les anciens albums.

A noter que comme sur l'album précédent, Simone Simons (la compagne du claviériste Oliver Palotai) fait quelques apparitions sur les chants lyriques féminins. Personnellement, j'aurais préféré une touche de chants plus heavy, plus agressifs, la voix de Khan étant déjà parfaite dans ce style (comme d'habitude).

La pièce éponyme en 4 parties vaut par contre vraiment le détour sur cet album. Alors que les autres pistes auraient pu figurer sur les 2 dernières sorties du groupe, ce quatuor en Fa riffé ajoute une réelle valeur ajoutée à l'ensemble. Une pièce épique et exaltante qui vaut à elle seule l'acquisition de cet opus.

En conclusion, Kamelot nous sert ici du grand classique, avec parfois du réchauffé (ou du sans surprise au choix), parfois des titres excellents, et par intermittence de très grands moments. Sur le prochain album, le groupe devra toutefois penser à renouveler un peu son style et à ne pas stagner, alors que chaque album dans la carrière du groupe avait été une marche de gravie. Il m'a ainsi fallu de nombreuses écoutes pour déceler toutes les subtilités, sans quoi pour moi ce « Poetry for the Poisoned » aurait pu se transformer en « Poison for Poetry » tant la touche Kamelot est de mon avis trop présente...

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports