KARNYSERA - Sabbat noir

Chronique

Pochette de l'album Sabbat noir par KARNYSERA
  1. La faucheuse 04:00
  2. Guerre et paix 04:39
  3. Danse macabre 04:31
  4. Terra obscurum 02:17
  5. Sabbat Noir 04:17
  6. 03:59
  7. état d'urgence 04:00
  8. N.A.T.A.S 03:19
  9. La supplication 04:51
  10. Sabbat Noir . Obscur 06:08
  11. Martyrs V2.017 05:14
  12. Chute libre V2.017 04:21
  13. Requiem du paria V2.017 05:06
  14. Aneurysm (cover nirvana) 04:48

Site(s) du groupe :

Site web de KARNYSERA
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 25/05/2017

 

« Sabbat noir « du groupe KARNYSERA. C’est la troisième fois que je chronique une production de ce groupe originaire de Dunkerque. Fidèles à eux même, pas de production super moderne ; du coup leur son « artisanal», fait soi-même ajoute un cachet d’authenticité old school à leur musique. Quant à l’inspiration et le rendu de leurs compositions et bien ma foi, là ils sont montés d’un cran dans l’échelle de leur démarche artistique.

 

Cette fois ci, outre des anciens titres comme « Martyrs », « Chute libre », « Requiem du paria » ou une reprise de NIRVANA qui leur va comme un gant , à savoir « Aneurysm », ils nous offrent en pâture un thrash/death/heavy boosté par une voix ourlée d’un voile H&C . Leurs morceaux sont cohérents, bien en place, distillant une aura particulièrement sombre .C’est le cas au niveau des mots en Français avec des titres comme « la faucheuse », « Danse macabre », « Sabbat noir », où l’on flirte avec le sang, le prince des ténèbres, la désespérance. Et puis il y a la musique. Qu’ils soient plus death ( La faucheuse ), plus thrash (Guerre et paix), plus lent dans leurs tempos appuyés par des guitares au son désincarné (Terra obscurum) ou plus speed , allant même jusqu’à balancer des blast beat comme sur « Sabbat noir », il y a dans cet album, une constante, une épine dorsale ( de douleur), une atmosphère particulière : ils sont à la fois nerveux et lancinants dans leurs riffs, mais surtout baignant dans le noir, l’obscur, le ténébreux. Ce n’est pas du Black metal (quoique Martyrs n’en soit pas loin), mais « 666 » aux plans de guitare un peu arabisants trempés dans le old school ou « Sabbat noir » sont là pour prouver mes dires.

 

 De plus ils arrivent à écrire des refrains que l’on retient de suite (Guerre et paix), (danse macabre), tout en construisant des morceaux aux multiples visages, et aux riffs accrocheurs et souvent envoutants. Voilà, rien d’exceptionnel dans leur musique et même je dois l’avouer, leur mix « old school », au début m’a un peu titillé (attention on sent derrière beaucoup de travail). Mais rapidement ils m’ont conquis car leur univers musical reflète une symbiose, un parcours, une réunion entre passionnés comme il y en a tant de par le vaste monde et qui font que le metal n’est pas prêt de mourir ! Merci les gars.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports