KATAKLYSM - Prevail

Chronique

Pochette de l'album Prevail par Kataklysm
  1. Prevail
  2. Taking The World By Storm
  3. The Chains Of Power
  4. As Death Lingers
  5. Blood In Heaven
  6. To The Throne Of Sorrow
  7. Breathe To Dominate
  8. Tear Down The Kingdom
  9. The Vultures Are Watching
  10. The Last Effort

Site(s) du groupe :

MySpace de Kataklysm Site web de Kataklysm
Style : voir chronique
Par DevilDiva

Publié le 30/05/2008

 

Death Metal.
Kataklysm est sans aucun doute une valeur sure et montante du Death Metal moderne. Impossible en effet depuis « Shadows and Dust » (2002) d’avoir pu passer à coté du phénomène. Les québécois ne s’arrêtent jamais, après des tournées à n’en plus finir et des festivals en tabarnacle, les voila de nouveau sur la ligne d’invasion, prêt pour la bigorne.

Véritable pionnier de la musique extrême Québécoise, Kataklysm a réussi, en premier lieu à traverser bon nombre de frontière en proposant un Death Metal radical et pugnace à souhait pour ensuite évoluer vers un Death plus « mélodique », donc plus accessible.

Sans pour autant s’édulcorer, le quartet manie son engin avec une dextérité déconcertante et trouve toujours la bonne recette pour enjôler une armée d’aficionados toujours prête à les suivre dans leur pilonnage intensif.

Dès le premier titre « Prevail », Kataklysm sort l’artillerie lourde renforcé à coup de blast beat et de riffs mitrailleurs. Un début d’album ravageur et accrocheur et qui nous immerge au centre de leur échauffourée.
Une mise en bouche sous forme de détonation, qui laisse place à Taking The World By, un titre au tempo plus mesuré où Maurizio Lacono vocifère sur ses troupes comme pour les préparer à un combat sanglant.

Alliant célérité et refrains aguicheurs, Kataklysm réussi à créer des ambiances malsaines tout en y incorporant un certain velouté. La « ballade » furieuse qu’est Blood in Heaven en est d’ailleurs le parfait exemple.
Les changements de rythmiques y sont légions et c’est d’ailleurs une des particularités de la musique de Kataklysm. Le groupe prend en effet toujours le soin d’assainir ses titres avec des refrains fédérateurs et des solos magnifiquement agencés par Jean-François Dagenais.

Coté chant, Maurizio domine son chant typé Death avec hargne mais sait opérer quelques variantes proche cette fois du Black Metal. Une alternance qui permet de multiples combinaisons de chant, et par la même occasion de varier les climats.

Prevail nous offre donc une grande palette d’expérimentations mais il y a toujours cette impression de « déjà entendu ». Mais alors comment se défaire d’un son et d’un schéma lorsqu’on en est l’initiateur? Kataklym a choisi de rester maître de son camp et c’est tant mieux.

Mention très spéciale au titre instrumental « The Last Effort » qui referme ce grimoire sur des notes émouvantes et lascives.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports