KORN - Untouchables

Chronique

Pochette de l'album Untouchables par Korn
  1. Here to stay
  2. Make believe
  3. Blame
  4. Hollow life
  5. Bottled up inside
  6. Thoughtless
  7. Hating
  8. One more time
  9. Alone I break
  10. Embrace
  11. Beat it upright
  12. Wake up hate
  13. I'm hiding
  14. No one's there

Site(s) du groupe :

Site web de Korn
Style : voir chronique
Par Murasame , Zed

Publié le 06/12/2004

 

Dans la droite lignée de Issues, enfin son évolution logique puisque on a bien affaire à une galette plus heavy comme prévu, mais aussi plus émotionnelle par les mélodies et les ambiances. Plus besoins de hurlements à la mort, de complaintes violentes et redondantes pour exprimer ses sentiments, les vocalises mélodiques plus belles et précises que jamais ont remplacées l'exultation de la haine. C'est là où l'on se rend compte une fois de plus de l'immense talent de Jon Davis, qui n'est pas un de ces chanteurs au résultat correct en studio et à la voix vacillante ( bien malgré eux ) en live ! Il l'a prouvé par le passé c'est un très bon chanteur en plus d'être un bon songwritter, et il a encore progressé, enrichissant ses gammes de nouvelles teintes plus légères, plus fines ou plus aigues ( un peu comme Chino avait "expérimenté" sur Far pour ensuite explosé sur presque tout White Pony ).

Mais tout n'est pas neuf, et la marque de fabrique KoRn est présente, évolue, par exemple les backing vocales mélodiques ( les choeurs chantés par Jon lui même ) sont placées pour souligner l'atmosphère et le chant du premier plan. En ce qui concerne KoRn le coté instrumental : je connaissais un pote qui trouvais Jon exceptionnel mais Head, Munky, Fieldy et David trop limités et répétitifs... Ils ont dû entendre son commentaire, en tout cas ils l'ont largement pris en compte, car les progrès sont significatifs, c'est plus lourd, plus varié, la structure des morceaux est plus complexe qu'auparavant ( une pensée émue pour Fear Factory dont la démarche a été l'opposée pour son tout dernier album Digimortal, oui c'est hors sujet ! ). Il faut un petit temps d'adaptation, un effort d'écoute ( un peu comme Issues qui au début m'ennuyait ) plus important, mais quand on a passé ce stade le disque ne bouge plus de la platine.

Untouchables a été attendu, souvent repoussé, puis on a pu commencer à l'apprécier grâce à internet quelques mois avant, mais l'attente a été largement récompensée, le constat est plus que positif ; mais comme pour chaque groupe aussi populaire il y aura une part de déçus qui se seront attendus à quelques choses de différent, mais cela n'enlève rien aux qualités intrinsèques de ce nouveau chef-d'oeuvre.

Murasame

Après la sortie du très controversé mais néanmoins magnifique Issues et une tournée monstrueuse, KoRn prenait un repos mérité et laissa les fans sans nouvelles pendant plus d'un an. Seuls quelques rumeurs permettaient aux fans de ne pas oublier leur groupe favori ( comme la sortie d'un cd live ). Alors, Jonathan Davis revint au coeur de l'actualité avec une B.O. qu'il composa : Queen Of The Damned. Tout s'accéléra vers février/mars 2002, avec l'annonce du titre du nouvel album, Untouchables, et d'une mini tournée sud-américaine le même mois. Au même moment, l'album est disponible en version non définitive sur Internet. Les infos reviennent et le voile tombe le 11 Juin 2002, deux ans et demi après Issues.

Untouchables commence avec le 1er single diffusé avant la sortie de l'album, "Here To Stay", l'intro de ce titre est tout simplement une des plus brutale et heavy du répertoire de KoRn. Les titres de cet album font avant tout ressortir un chant plus mélodique et clair que tout ce qu'avait fait Jonathan Davis ( "Hollow Life", "Alone I Break" ... ). Le côté gothic/sombre du groupe est très présent sur certains titres comme "Hating", la sensation de mal-être du chanteur ressort bien et quelques titres sont heavy à souhait ( "Wake Up Hate" ... ). Reste bien sûr les incontournables dont le refrain reste à jamais en mémoire comme "Thoughtless", "One More Time" ou "Bottled Up Inside" et les paroles sont toujours torturés et directes ( "Beat It Upright" ). L'album se termine par le magnifique "No One's There" qui finit le magnifique voyage que nous propose ces 14 titres.

Dernière chose : si vous pensez que Issues est ce que KoRn pouvait faire de pire, passez votre chemin. Si vous avez adorez celui-ci, courez sur Untouchables.

ZeD

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports