KVESTE - War Against Humanity

Chronique

Pochette de l'album War Against Humanity par Kveste
  1. Introduction
  2. Plague Wind
  3. Under The Black Lake Surface
  4. Ancestral Fear From Nothingness
  5. Chaotic Anthem From The Eternal Void
  6. :29

Site(s) du groupe :

MySpace de Kveste
Style : voir chronique
Par Carole

Publié le 22/10/2010

 

Style : True Black Metal Old School

Surt : Lead guitar
Dräugr : drums
Gryp : Rythm guitar
Skald : Bass
Balkor : Vocals

Sortie : 5 octobre 2010
Format : Pro CD-R

Label : Eisiger Mond Productions

"War Against Humanity" est tout bonnement la première démo de Kveste, combo venant tout droit de Limoges.
C'est au bout de deux années d'existence, que le groupe choisit de sortir sa première démo.

Après une petite introduction de moins d'une minute (que j'ai trouvé un peu inutile cela dit en passant), les hostilités commencent sans fioritures.

Au son des premiers riffs, le ton est donné. Nos français nous sortent un bon BM dans une veine relativement Raw / Old School.
Les guitares sonnent crûment (trop parfois?). Les riffs nous emmènent loin dans nos pesées. Le chant, que j'ai beaucoup aimé, appuie en ce sens. Sans même référer aux paroles, on comprend aisément le titre de la démo "War Against Humanity". Une haine terrible pour l'Humain dans sa généralité se dégage proprement de chaque morceau.

La batterie est utilisée judicieusement. Je veux dire par là qu'on n'a pas le droit à une avalanche interminable de blast (même s'ils sont plus que présents). Kveste sait calmer le jeu sur de courts instants, et ça rend le tout beaucoup plus crédible.

Le dernier titre me fait tout particulièrement penser à du Gorgoroth. Certain n'y verront sans doute pas de ressemblance, mais pour moi, elle a été flagrante.

J'ai bien accroché avec l'artwork de la démo. On y voit des humains nus suspendus par des crochets de bouchers. Crochet qui réfère à la violence, à un acte de barbarisme, à de la pure boucherie.
Ce dessin dénote aussi un aspect camp de concentration / baraquements utilisés à des fins d'extermination massive.

Comme à l'accoutumée dans pas mal de chroniques, je finirai en disant que Kveste n'invente certes rien (normal si on ajoute la mention "Old School" me direz-vous), mais qu'il est bon de savoir que la France continue à enfanter de bons groupes de BM.

Kveste met là seulement le pied à l'étrier, mais je lui souhaite une longue course.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports